Basket - NBA - Les trois enjeux de la dernière nuit NBA : Miami, un exploit ou la porte

L'Equipe.fr
Vingt-huit des trente équipes NBA seront sur le pont ce mercredi, pour la dernière nuit de la saison régulière. Deux places en play-offs sont encore à prendre, tandis que Cleveland peut encore déloger Boston du trône de la conférence Est.

Vingt-huit des trente équipes NBA seront sur le pont ce mercredi, pour la dernière nuit de la saison régulière. Deux places en play-offs sont encore à prendre, tandis que Cleveland peut encore déloger Boston du trône de la conférence Est.Enjeu n°1 : trois équipes pour deux siègesC'est un cas de figure relativement peu commun en NBA : à l'aube de la dernière journée de la saison régulière, deux places en play-offs sont encore à prendre, promettant un superbe combat à distance entre trois équipes qui joueront - comble du suspense - exactement en même temps (2h00, heure française)!Parmi ces trois concurrents, Chicago est dans la situation la plus confortable. Les Bulls, huitièmes, n'ont en effet besoin pour se qualifier que d'une victoire à domicile contre Brooklyn, la pire équipe de la ligue cette saison (20v-61d), et qui en outre mettra au repos six de ses meilleurs joueurs. Une victoire suffit également aux Pacers, mais le duel s'annonce plus relevé face aux Hawks, cinquièmes à l'Est et qui restent sur quatre victoires d'affilée.Le moins bien loti est donc Miami, qui aura besoin, en plus d'une victoire face à Washington, d'un faux pas de l'un de ses deux rivaux. Mais si une équipe est capable de créer l'exploit, c'est bien le Heat : partie sur des bases calamiteuses, la franchise floridienne a depuis réussi une improbable remontée, au point de bousculer la hiérarchie à l'Est malgré un effectif limité. «Nous avons le sentiment que cela ne peut être autrement, c'est notre destin», soutient le coach Erik Spoelstra, conscient que son adversaire, déjà qualifié et n'ayant plus rien à jouer, pourrait laisser au repos Wall, Beal et Porter Jr.Enjeu n°2 : Cleveland et Boston pour le trôneEn s'inclinant lundi face à Miami, les Cavaliers ont glissé au deuxième rang de la conférence, laissant Boston s'installer en tête au meilleur des moments. «J'y ai souvent pensé, à cette première place, reconnaît Isaiah Thomas. Je trouve ça plutôt cool, j'ai vraiment envie qu'on finisse cette saison là-haut. Ça en dit long sur la qualité de notre groupe.» En d'autres termes : pas question de quitter l'habit de leader, qui n'est pas seulement honorifique puisqu'il leur assurerait l'avantage du terrain jusqu'en finale de conférence.Dans cette optique, les Celtics pourraient bien jouer leur duel à fond face à Milwaukee, d'autant que les Bucks se passeront d'Antetokounmpo, Middleton, Snell et Dellavedova. Et même s'ils perdent, pas sûr que les Cavs leur grillent la priorité : pas franchement rassurants depuis un mois et demi (10v-13d depuis le début du mois de mars), les champions en titre se passeront notamment de LeBron James, mercredi contre Toronto. Et sans le «King», Cleveland n'a pas gagné un seul match cette saison.Enjeu n°3 : Clippers et Jazz pour l'avantage du terrainSi toutes les affiches sont déjà connues à l'Ouest, un dernier enjeu subsiste : qui des Clippers ou du Jazz prendra la 4e place... et bénéficiera donc de l'avantage du terrain lors de leur duel au premier tour. Les deux franchises possèdent en effet le même bilan (50v-31d), avec l'ascendant pour les Californiens qui ont remporté trois de leurs quatre duels face à Utah cette saison.Afin que les équipiers de Rudy Gobert se hissent au pied du podium, ils devront non seulement battre San Antonio - qui risque de faire jouer ses remplaçants -, mais aussi espérer dans le même temps un revers des Clippers, sur leur parquet, face à Sacramento. Peu probable certes, mais les supporters de Salt Lake City peuvent se dire que les fins de saison régulière donnent souvent lieu à des résultats que la logique ne permet pas d'expliquer...

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages