Basket - NBA - Utah et Chicago, valeurs stables du moment en NBA

·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Bulls de Chicago
    Bulls de Chicago
    En directAujourd’huiDemaincontre--|
  • Jazz de l'Utah
    Jazz de l'Utah
    En directAujourd’huiDemaincontre--|

Tombeur de San Antonio au Texas (110-104), le Utah Jazz de Rudy Gobert (double-double) a signé une quatrième victoire consécutive en saison régulière. Série identique pour les Chicago Bulls à l'Est, vainqueur d'Atlanta (130-118) et replacé dans la chasse aux Brooklyn Nets, leaders de leur conférence. Au coeur d'une période d'incertitudes, de mouvements de joueurs permanents afin de compenser les absences pour cause de Covid, le Utah Jazz et les Chicago Bulls peuvent se targuer de figurer parmi les franchises les plus stables et en réussite du moment, ce que leur série en cours de quatre victoires consécutives - personne ne fait mieux actuellement - vient appuyer. En déplacement chez les San Antonio Spurs lundi soir, l'équipe de Rudy Gobert (16 points, 13 rebonds, 3 contre) a maîtrisé son sujet, profitant d'une fin de premier quart à sens unique (34-27, 12e) pour s'envoler dans le match et gérer son avantage jusqu'à quelques dernières possessions un peu plus chaudes (110-104). lire aussi Les résultats de la nuit Jordan Clarkson (23 points), toujours aussi précieux en sortie de banc - d'autant plus que l'arrière Donovan Mitchell avait déclaré forfait (dos) -, s'est par ailleurs illustré par un début d'altercation avec un spectateur, dont les insultes lui ont valu d'être expulsé. « Le gars n'arrêtait pas de me provoquer, comme s'il voulait me challenger, "que vas-tu faire ?", racontait l'arrière après la partie, vilipendé après avoir renoncé à revenir défendre dans la foulée d'un tir manqué alors que son équipe menait 94-80. Il a dit pas mal de choses. Je gagne de l'argent, je n'essaie pas d'en perdre. Je vais probablement en perdre plus que lui. Lui s'est juste fait exclure du match. » Côté Spurs, privés de leur meilleur scoreur Dejounte Murray (protocole Covid), l'entraîneur Gregg Popovich affichait la satisfaction d'avoir produit un match « où il y a de la marge de progression, afin de comprendre comment il faut jouer ». Ce que les dix victoires d'écart entre les deux franchises (24 succès pour le Jazz, 14 pour les Spurs) viennent appuyer. Forte de sa série, l'équipe de Salt Lake City pourrait bien fondre cette semaine sur les Phoenix Suns (26 victoires) - dauphins des Golden State Warriors (27 succès) - battus par Memphis dans la même soirée (114-113) et touchés par le Covid sur cette fin d'année. lire aussi Classement de la conférence Ouest Chicago reprend vie Après deux semaines de galères, entre effectif décimé et reports de matches (trois au total à rattraper), les Bulls viennent d'enchaîner deux victoires importantes, contre Indiana (113-105) puis lundi à Atlanta (130-118), venues rappeler que la franchise de l'Illinois figure bien parmi les principaux rivaux des Brooklyn Nets, leaders de la Conférence Est (23v-9d). 2 Utah et Chicago partagent un autre point commun : ils n'ont perdu que deux fois au mois de décembre (10 victoires pour le Jazz, 7 pour les Bulls). Surtout, Chicago retrouve peu à peu sa formidable traction puisque Zach LaVine, dernier joueur libéré par le protocole Covid après quinze jours d'absence, enchaînait un deuxième match (30 points, 9 passes) et s'est mué en parfait complément de DeMar DeRozan (35 points à 14 sur 20 au tir) et de Nikola Vucevic (24 points, 17 rebonds, 6 passes). Seul le meneur Lonzo Ball manque encore à l'appel, suppléé dans son rôle par Coby White (13 points). « Je pense que Vuc (surnom de Vucevic) a trouvé le moyen de s'intégrer avec les deux autres (LaVine et DeRozan) et c'est sympa à voir, appréciait l'entraîneur chicagoan Chris Fleming, suppléant de Billy Donovan, isolé. C'est ce qui a forgé notre réussite des deux derniers matches. » lire aussi Classement de la conférence Est Dominés après douze minutes de jeu chez les Hawks (36-31, 12e), qui retrouvaient pour l'occasion leur meneur Trae Young (fin de protocole), auteur de 29 points et 9 passes, les Bulls ont pris les commandes de la partie avant la pause (69-63, 24e) et ne les ont plus lâchées, portés par une grosse réussite longue distance (18 sur 37, 48,6 %). Les voilà en meneurs d'une meute de poursuivants à l'Est (21v-10d), formée avec les Milwaukee Bucks (22v-13d), le Miami Heat (21v-13d) et les Cleveland Cavaliers (20-13), à trois victoires maximum des Nets (23v-9d).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles