Basket - NBA - Vainqueur à Miami, Toronto a retrouvé de sa superbe

L'Equipe.fr
La victoire de Toronto à Miami jeudi soir (101-84) est la quatrième de suite pour des Raptors qui restent au contact du Top 3 à l'Est.

La victoire de Toronto à Miami jeudi soir (101-84) est la quatrième de suite pour des Raptors qui restent au contact du Top 3 à l'Est.Le match : 101-84On appelle ça laisser passer l'orage. Alors que la pluie tombait sur Miami, obligeant à arrêter les matches dans le Master 1000 de tennis, les Raptors ont fait le dos rond le temps que le Heat fasse le beau. Les Floridiens ont compté jusqu'à quinze points d'avance (18-33, 11e) dans un premier quart-temps où Goran Dragic s'est amusé (9 points, 5 passes). Puis Toronto a patiemment comblé son retard dans le sillage d'un DeMar DeRozan intense (40 points, voir ci-dessous) jusqu'à passer devant dans le troisième quart-temps (65-64, 30e).Dominateurs au rebond malgré l'absence de Serge Ibaka, suspendu, les Canadiens se sont échappés à leur tour sur un 12-0 (81-68, 38e). Un crochet du droit dont le Heat ne s'est pas remis malgré l'abattage d'un Hassan Whiteside (16 points, 14 rebonds) qui a ajouté une légère entorse à la cheville gauche au treize points de suture qu'il arbore à la main droite depuis mardi. Ce succès (101-84), le seul à l'extérieur de la soirée, permet à Toronto de compter le même nombre de victoires que Washington, le troisième de la conférence Est.La déclarationElle vient de Dwane Casey, l'entraîneur de Toronto : «notre capacité à nous en foutre est très élevée». On aurait aussi pu traduire cela par le mot résilience car il sous-entendait que ses joueurs sont capables de passer au delà d'un coup dur (l'absence de Kyle Lowry), d'une décompression (42% de victoires entre mi-janvier et mi-mars) ou d'un début de match raté pour repartir de l'avant. «Si vous ne comptez plus sur nous, on trouve une solution», assure le coach. A vérifer de nouveau samedi à Dallas, qui a battu les Clippers jeudi (97-95).Le joueur : DeMar DeRozanDeMar DeRozan a un don pour empiler les points, mais le cinquième meilleur marqueur de la NBA n'avait encore jamais enchaîné deux matches à 40 points. Voilà, c'est fait avec un compte de quarante pile deux jours après en avoir marqué 42 dans une victoire sur Chicago (122-120). Cette fois, l'arrière champion olympique n'a pas eu besoin de dégainer dans tous les sens, ne tirant que 25 fois contre 42 mardi soir. Et puisque la NBA est férue de stats, sachez que c'est la première fois depuis Vince Carter en 2001 qu'un Raptor inscrit 32 points dans au moins vingt matches la même saison. Voilà, c'est dit.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages