Basket - NBA - Que des victoires à l'extérieur dans la série Los Angeles Clippers - Dallas Mavericks, une rareté en NBA

·2 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les Los Angeles Clippers et les Dallas Mavericks ont les mains qui tremblent à domicile depuis le début des play-offs. Les deux franchises n'ont pas encore réussi à s'imposer sur leur parquet après cinq matches (3-2 pour les Mavs), ce qui n'est arrivé qu'à deux reprises dans l'histoire de la Ligue. Les Los Angeles Clippers seront-ils les premiers à faire tomber un record NBA insoupçonné ? Kawhi Leonard et les siens y ont tout intérêt, pour leur survie dans les play-offs. Menés 3-2 par les Dallas Mavericks, après avoir subi une troisième défaite à domicile dans la série (100-105), les Californiens se rendent dans le Texas vendredi soir (3h00, heure française) pour eux aussi engranger une troisième victoire en déplacement. lire aussi Le tableau des play-offs Six victoires consécutives à l'extérieur en six matches d'une série de play-offs ? Du jamais vu, tout simplement. L'Elias Sport Bureau, entité à la pointe lorsqu'il s'agit de décortiquer l'historique et les statistiques de la NBA, a rapidement noté dans la nuit de mercredi à jeudi que deux séries de play-offs avaient connu un début identique à celle qui oppose Clips et Macs : le premier tour de conférence Est 1984 entre les Philadelphia Sixers et les Brooklyn Nets - à l'époque au meilleur des cinq matches donc remporté par les Nets à l'extérieur -, et une finale de Conférence Ouest entre les Houston Rockets et les San Antonio Spurs disputée en 1995. Bien que premiers de la saison régulière, les Spurs de David Robinson s'étaient inclinés lors du match 6 chez les Houston Rockets d'Hakeem Olajuwon, perdant la série sur le score de 4 à 2. Une « pression plus forte » Difficile d'expliquer en revanche cette soudaine fébrilité à domicile pour les deux équipes. Elle est peut-être plus surprenante pour les Clippers, qui ont achevé la saison régulière avec le troisième meilleur bilan de la Conférence Ouest sur leur parquet (26v-10d). Dallas s'était montré aussi efficace à domicile (21v-15d) qu'à l'extérieur (21v-15d).

À l'issue du match 2 perdu par son équipe à domicile (121-127), l'entraîneur de Los Angeles Tyronn Lue avait estimé que la pression était « plus forte » sur l'équipe évoluant à domicile, notamment parce qu'elle se doit de rentrer ses tirs devant son public. La suite des débats lui a donné raison, mais la théorie reste dangereuse : vendredi soir, il s'agira du premier match à potentielle élimination pour sa franchise. Reste à savoir si les Mavericks, méconnaissables dans leur American Airlines Center pour leurs deux premiers matches, seront aussi permissifs à l'heure de rallier le deuxième tour pour la première fois depuis leur titre NBA, en 2011.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles