Basket - NBA - NBA : les Washington Wizards toujours en vie, Joel Embiid touché au genou

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les Washington Wizards ont profité d'une blessure rapide du pivot des Philadelphia Sixers Joel Embiid pour aller chercher leur première victoire des play-offs lundi (122-114), et ainsi réduire l'écart dans la série (3-1). En perdition depuis le début des play-offs, les Washington Wizards avaient besoin de trouver une solution pour contenir Joel Embiid, intenable sur les trois premiers matches de la série (29,3 points de moyenne). Le sort s'est chargé de donner un coup de pouce à la franchise de la capitale puisque le pivot, encore parti pour marcher sur ses adversaires, s'est blessé au genou après seulement 7 minutes de jeu, sur une chute après une pénétration en force. lire aussi Le tableau des play-offs D'abord touché au bas du dos, Embiid a terminé le premier quart-temps (8 points, 6 rebonds), remporté par les siens (31-28), avant de définitivement rentrer au vestiaire sans pouvoir en ressortir. Le Camerounais devra passer une IRM afin de rapidement connaître l'éventuelle durée de son indisponibilité, sa présence pour le match 5, mercredi, étant désormais incertaine.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Les Wizards ne demandaient pas mieux que de dégager la raquette des deux côtés du terrain et leur intérieur remplaçant Robin Lopez (16 points) s'est notamment régalé afin d'aider les siens à filer vers un premier succès dans la série (122-114). De son côté, Russell Westbrook a validé un énorme triple-double (19 points, 21 rebonds, 14 passes), faisant oublier son immense maladresse pendant la soirée (3 sur 19, 13 sur 16 aux lancers francs). Bradley Beal (27 points) a été plus prolifique et son équipe a fait la différence après la mi-temps, dans un troisième quart maîtrisé (32-19). Ce qui n'a pas empêché les visiteurs de s'accrocher et revenir à égalité à 110-110 (46e) mais Washington a terminé plus fort, sur un 12-4. lire aussi Le Utah Jazz creuse l'écart 5 % Seulement 5 % des équipes menées 3-1 sont parvenues à remporter leur série de play-offs (13 cas sur 260). Dans la bulle d'Orlando l'année dernière, les Denver Nuggets y étaient parvenus deux fois, contre Utah puis contre les Los Angeles Clippers. Philly veut plier la série mercredi Sans leur leader, les hommes de Doc Rivers ont clairement manqué de repères et de fluidité dans leur jeu. « Nous avons besoin de Joel pour gagner, ne cachait pas le meneur Ben Simmons (13 points, 12 rebonds), très souvent envoyé sur la ligne de réparation en raison de son manque de réussite dans l'exercice (5/11, 5/20 sur la série). C'est un élément majeur de cette équipe. » L'ailier Danny Green (11 points) résumait assez bien les inquiétudes, mais aussi la détermination des siens, à rapidement reprendre le dessus sur les Wizards - le match 5 sera disputé mercredi - afin de s'offrir un peu de repos : « Nous aurons besoin de Joel pour être la dernière équipe debout, pour gagner. Ça ne veut pas dire qu'on ne peut pas gagner le prochain match sans lui. » Encore un incident avec un fan Le retour des spectateurs dans les salles de NBA s'avère très compliqué à gérer pour la Ligue. Lors de ce match 4 à Washington, un fan a tenté de pénétrer sur le parquet, rapidement plaqué par le service de sécurité. Il s'agit du cinquième incident en six soirées, dans cinq villes différentes (New York, Utah, Boston, Philadelphie et donc Washington).

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.


Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles