Basket - NCAA - Gonzaga et Joël Ayayi terminent la saison régulière NCAA invaincus

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

En battant Loyola Marymount samedi soir (86-69), Gonzaga et son meneur français Joël Ayayi ont remporté leur 24e et dernier match de saison régulière universitaire (NCAA), une première depuis 2015. Les Bulldogs seront parmi les favoris du tournoi national à partir du 18 mars. En août 2020, devant l'incertitude autour de la draft NBA, Joël Ayayi avait décidé de rempiler pour une troisième saison universitaire à Gonzaga. Six mois plus tard, le jeune meneur français et les Bulldogs viennent de remporter leur 24e et dernier match de saison régulière, samedi face à Loyola Marymount (86-69). lire aussi Joël Ayayi, le petit prince français de Gonzaga Titulaire, Ayayi a inscrit 13 points (à 6 sur 7 au tir) et donné trois passes décisives, une performance dans ses standards cette saison (11,3 points, 6,8 rebonds et 3,2 passes). Corey Kispert et Drew Timme (40 points cumulés) ont porté l'attaque des Bulldogs vers une victoire tranquille. Avec la défaite de Baylor contre Kansas (58-71), Gonzaga est la dernière équipe invaincue en NCAA.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Sur les traces de Kentucky en 2015 Invaincu et meilleure équipe universitaire selon les classements outre-Atlantique, Gonzaga va attaquer le tournoi de la conférence NCC, une répétition générale avant la « March Madness » : le tournoi universitaire national.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Pour voir une équipe s'y présenter invaincue, il faut remonter à 2015 et aux Kentucky Wildcats de Karl-Anthony Towns, Devin Booker et Willie Cauley-Stein. Mais l'université coachée par John Calipari avait échoué à deux matches de la saison parfaite, s'inclinant en demi-finales contre Wisconsin. Ayayi et Pons en lice pour un trophée Précieux cette saison avec Gonzaga, Joël Ayayi figure parmi les cinq finalistes pour recevoir le trophée Jerry West, qui récompense le meilleur arrière universitaire. Yves Pons, l'ailier de Tennessee, est lui nommé parmi les 10 joueurs en lice pour recevoir le trophée Naismith du meilleur défenseur universitaire. Avec les Volunteers, le natif de Fuveau tourne à 9,1 points, 5,2 rebonds et 1,6 contre de moyenne.