Basket - NCAA - Killian Tillie, le plein de souvenirs malgré la défaite

L'Equipe.fr
Killian Tillie a conclu sa première saison universitaire en perdant la finale avec Gonzaga face à North Carolina devant plus de 70.000 spectateurs, lundi à Phoenix (71-65). Une expérience incomparable pour ce prometteur ailier-fort de 19 ans.

Killian Tillie a conclu sa première saison universitaire en perdant la finale avec Gonzaga face à North Carolina devant plus de 70.000 spectateurs, lundi à Phoenix (71-65). Une expérience incomparable pour ce prometteur ailier-fort de 19 ans.Et non, les Tillie ne gagnent pas toujours. Kévin, le cadet de la fratrie, seul fils de Laurent à avoir choisi le volley, avait été titré dès sa première saison en NCAA, en 2011 avec UC-Irvine, avant de doubler la mise en 2012. Killian, le benjamin, débarqué cette saison aux Etats-Unis après deux ans à l'Insep, a perdu, lui, en finale avec les basketteurs de Gonzaga, une université du Nord-Ouest du pays.North Carolina brise le rêve de TillieKévin était là, lundi à Phoenix, pour y assister, le bras gauche maintenu en bandoulière à cause d'une blessure à l'épaule. Mais c'est pour son petit frère que la douleur était la plus forte à l'issue d'un match où les Zags ont été dans le coup jusqu'au bout. Killian n'a pas été utilisé dans le money time, contrairement à la demi-finale où il avait pris un rebond et réussi deux lancers décisifs.En revanche, l'ancien MVP de l'Euro cadets a eu le droit à un gros temps de jeu plus tôt dans la seconde période. Alors qu'il avait joué moins de cinq minutes en première mi-temps, il en a passé près de dix sur le parquet après la pause parce que les fautes s'abattaient sur les autres intérieurs. Soit un temps de jeu supérieur à celui qu'il a eu lors de cette saison d'apprentissage (12').Le Français n'a guère eu l'occasion de se montrer en attaque, où ses équipiers ne l'ont pas cherché. Son seul point, inscrit à la trentième minute, lui a permis de devenir le deuxième Français à marquer en finale après Joakim Noah, titré en 2006 et 2007, mais il a aussi raté trois tirs, s'est fait contrer sous le cercle, a perdu un ballon en tentant une passe lobbée osée pour son pivot.Tout n'a pas été négatif pour autant. Le Français a signé sa deuxième perf' de la saison au rebond avec neuf prises, dont deux offensives. Il a souvent tenu le coup en défense, même quand il était opposé à Luke Maye à qui il rendait une quinzaine de kilos, lors d'un premier passage sur le parquet durant laquelle l'avance de Gonzaga a augmenté, de +2 à +5.Killian Tillie a surtout fait rugir de plaisir les supporters des Zags quand il a récupéré un ballon sous le cercle et glissé une passe décisive à Przemel Karnowski (tweets ci-dessus). Un dévouement qui a même suscité le respect des fans d'UNC, à l'image de l'ex-Parisien Jawad Williams, sans réussir à faire baisser le stress de l'aîné Kim Tillie, qui regardait le match de Vitoria.Au final, tout cela s'est dilué dans la déception d'une défaite concédée sous le regard du prestigieux des anciens Zags, le meilleur passeur de l'histoire de la NBA John Stockton. Mais sans effacer les souvenirs nés de cette soirée hors-norme, qu'il tentera de faire fructifier la saison prochaine avec sans doute un temps de jeu plus important, ni entamer la fierté de Kévin.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages