Basket - Pro A - Strasbourg arrache le match 5 face à Chalon

L'Equipe.fr
La SIG s'est fait peur lundi durant le match 4 des finales de Pro A, mais les Alsaciens sont malgré tout parvenus à battre l'Élan (84-78) et s'offrent ainsi un match 5, vendredi au Colisée.

La SIG s'est fait peur lundi durant le match 4 des finales de Pro A, mais les Alsaciens sont malgré tout parvenus à battre l'Élan (84-78) et s'offrent ainsi un match 5, vendredi au Colisée.Le film de la rencontreL'épilogue de la Pro A n'a pas eu lieu lundi au Rhenus. Après la douche froide du match 3, Strasbourg a sauvé une balle de match face à Chalon sur Saône pour revenir à 2-2 dans ces finales (84-78). La conclusion du Championnat de France aura lieu vendredi en Bourgogne, dans un Colisée où tous les scénarios sont possibles tant cette série est pleine de surprises.La SIG a eu le mérite de très bien démarrer la partie. Pendant que les arrières ajustaient leur mire, c'est Mouhammadou Jaiteh qui s'est illustré dans la raquette en marquant ses trois premiers tirs. Le pivot s'est ensuite effacé pour laisser place à Erving Walker, véritable artilleur de la soirée avec un 6/10 à trois points. Le meneur, pourtant absent du cinq de départ, a été désigné MVP de la rencontre avec 23 points et 8 passes décisives.Pas de bis repetita pour NzeulieAvec Walker et Jaiteh, un troisième homme a grandement contribué au scoring des Alsaciens. Il s'agit d'AJ Slaughter. L'arrière a été la valeur sûre de la SIG dans les moments de doutes, surtout dans les deux derniers quarts où ses coéquipiers commençaient à tâtonner. Le joueur a terminé la rencontre avec 21 points et un joli 8/12 au tir.Du côté de l'Elan, on pensait refaire le coup du match 3 avec une avalanche de tirs primés signés Jérémy Nzeulie. L'arrière, auteur du shoot au buzzer, a fait trembler Vincent Collet et ses hommes en fin de troisième quart temps, mais il n'a pas autant pesé dans les ultimes instants. Cameron Clark (17 points) et John Roberson (20 points) ont encore une fois été au rendez-vous, mais cela était insuffisant pour battre la SIG. Cette dernière aurait pu être plus tôt à l'abri si elle n'avait pas autant gâché aux lancers francs (9/18).

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages