Basket - TQO (F) - TQO (F) : les Bleues terminent en beauté avec une très large victoire contre Porto Rico

L'Equipe.fr
L’Equipe

Il n'y a pas vraiment eu de match dimanche, au Prado de Bourges, entre la France et Porto Rico. Les Bleues ont achevé leur tournoi de qualification olympique par un succès écrasant (89-51). Comment pourrait-on accabler les Portoricaines, victimes d'une énorme décompression dimanche contre la France pour le dernier match du tournoi de qualification olympique organisé à Bourges ? Quelques minutes avant d'entrée sur le parquet pour son échauffement, Porto Rico avait déjà fêté son improbable qualification pour les Jeux Olympiques, validée grâce à la victoire de l'Australie face aux malheureuses Brésiliennes (82-76). Les Tricolores avaient, elles, empoché leur billet pour le Japon la veille. Contre l'équipe de France, qui avait à coeur de respecter son adversaire et lui offrir la meilleure opposition possible, Jennifer O'Neill et les siennes ont sombré, et concédé un très lourd revers (89-51). Il n'était pas si aisé pour les Françaises de gérer un tel match, entamé par un cinglant 16-0 qui a rapidement signifié qu'il n'y aurait aucun suspense. Si les premières rotations ont maintenu l'écart quelques minutes, les Bleues ont ensuite déroulé leur basket avec une belle réussite au tir, sans réelle opposition dans la raquette par exemple. Sandrine Gruda (20 points) s'est ainsi régalée et Valérie Garnier a pu, comme attendu, faire tourner. Joueuses les moins utilisées du TQO, Marine Fauthoux et Iliana Rupert ont ainsi participé à cette fin de week-end idyllique. 12 Toutes les joueuses de l'équipe de France ont marqué dimanche contre Porto Rico. Iliana Rupert a ouvert son compteur personnel à 40 secondes du terme. Le bilan de l'équipe de France est quasiment impeccable à l'issue de cette fenêtre internationale : Marine Johannès et ses coéquipiers ont enchaîné un cinquième succès après les deux glanés contre l'Espagne en novembre dernier (55-51 et 65-58), et elles pourraient être reversées dans le premier chapeau du tirage au sort des groupes des Jeux, synonyme d'un début de compétition plus favorable. Les résultats du TQO Collectivement, en plus d'une profondeur de banc appréciable, les valeurs défensives affichées - un point sur lequel Valérie Garnier a mis l'accent depuis trois mois - ont été à la hauteur des espérances. Tous les signaux sont au vert à six mois d'une compétition où les Bleues viseront une médaille. Sandrine Gruda MVP Avec 62 points inscrits en trois matches, Sandrine Gruda a logiquement été désignée MVP du TQO. L'intérieure aura été déterminante lors des rencontres face à l'Australie puis le Brésil.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi