Basket: "Je trouve ça dégueulasse", la réaction forte de Batum à l'affaire Johannès

Nicolas Batum aurait voulu voir Marine Johannès avec les Bleues. L'arrière internationale de l'ASVEL, au coeur d'un conflit avec le staff de l'équipe de France, ne participera pas au championnat d'Europe féminin prévu en Slovénie et en Israël (15-25 juin). En cause: un aller-retour express aux États-Unis pour signer un contrat avec le New York Liberty en WNBA qui tombe pile au début de la préparation du groupe tricolore. Mais pour Nicolas Batum, qui s'est exprimé avant que ne soit rendue officielle l'absence de la joueuse de la liste des sélectionnées, les dirigeants aurait dû lâcher du lest.

"L'ultimatum autour de sa tête, je trouve ça extrêmement dégueulasse pour une gamine qui depuis ses 15 ans n’a pas loupé une seule fois l’équipe de France", a-t-il dénoncé en début de semaine dans une interview accordée à First Team. "Elle demande une semaine pour gérer un truc contractuel, qu’on lui mette un ultimatum, (...) je trouve ça extrêmement dégueulasse", a ajouté l'ailier des Los Angeles Clippers.

Même s'il "comprend ce que la fédération veut dire" avec la volonté d'avoir toutes les internationales à sa disposition pour préparer au mieux la compétition, Nicolas Batum note que Marine Johannès ne pouvait pas faire autrement. Sa situation contractuelle aux États-Unis n'a pu être réglée plus tôt étant donné qu'elle vient tout juste de remporter le championnat de France avec l'ASVEL. "Si elle n'avait pas fait les playoffs, son aller-retour n'aurait pas causé de problème. Sauf qu'elle va au bout", remarque-t-il.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Dumerc: "Ce n'est pas simple"

Mais les dirigeants campent sur leur position. "C'est triste parce que ce n'est pas simple", a réagi Céline Dumerc, manager de l'équipe de France de basket. "Des choix doivent être faits et sont indépendants de nos volontés. Des volontés du staff, des volontés de Marine. On aurait envie que ça se passe, d'avoir Marine au championnat d'Europe. Maintenant, des choix doivent être faits à cause du calendrier. (...) La préparation est hyper courte, il nous reste très peu de temps pour se préparer, ça fait dix ans qu'on court après un titre et c'est l'année pré-olympique", a-t-elle également déclaré au micro de beIN Sports.

Une date de retour en France jugée "incompatible"

Ce jeudi, l'équipe de France féminine de basket a officialisé la non-sélection de Marine Johannès. Avec cette justification: "Marine Johannès, qui a terminé sa saison avec LDLC ASVEL Féminin, a confirmé au staff des Bleues son intention de se rendre au sein de sa franchise du New York Liberty. La date de son retour en France ne lui permet de prendre part à la préparation qu’à compter du 7 juin, une semaine avant le début de l’Euro. Compte tenu de cette arrivée tardive, incompatible avec les enjeux précédemment évoqués, le staff de l’équipe de France féminine a décidé de ne pas conserver Marine Johannès dans le groupe".

Article original publié sur RMC Sport