Basket - WNBA - Sabrina Ionescu (New York), 9e joueuse à réussir un triple-double en WNBA

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Avec 26 points, 12 passes et 10 rebonds contre les Minnesota Lynx mardi soir, la meneuse des New York Liberty Sabrina Ionescu est entrée dans le cercle très fermé des joueuses ayant réussi un triple-double en compétition. La WNBA a tout juste repris, le week-end dernier, et déjà, la meneuse phénoménale des New York Liberty a fait parler la poudre. Dès son troisième match, Sabrina Ionescu a réalisé le 9e triple double de l'histoire de la WNBA (créée en 1996) pendant la victoire de New York sur les Minnesota Lynx (86-75). La Californienne (1,80 m, 23 ans), draftée au 1er tour en 2020, a terminé le match à 26 points, 12 passes et 10 rebonds, devenant la neuvième joueuse à intégrer le cercle très fermé des joueuses ayant déjà réussi cette performance en compétition. Avant elle, des joueuses du calibre de Sheryl Swoopes, Lisa Leslie, Margo Dydek, Deanna Nolan, Tameka Johnson, Candace Parker, Courtney Vandersloot et Chelsea Gray avaient finalisé un triple-double en match.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Annoncée comme un phénomène, Ionescu est déjà à la hauteur des projections qu'elle avait engendrées. En université, à Oregon, elle avait déjà défrayé la chronique en devenant la première joueuse (hommes et femmes confondus) à cumuler 2 000 points, 1 000 rebonds et 1 000 passes en NCAA. Elle possède également le record de triple-doubles (au moins 10 unités dans trois catégories statistiques) avec 26 réalisations en 3D, et a ainsi pris place, dans l'histoire du basket universitaire devant... Magic Johnson. Elle qui se dit guidée « de là-haut » par son mentor Kobe Bryant, ne va assurément pas s'arrêter là. Elle devient également la plus jeune joueuse de l'histoire à accomplir ce genre de performance.

lire aussi WNBA : Sabrina Ionescu, attention phénomène

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles