Basket - WTF - Barack Obama met un tir à trois points et enflamme internet

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Barack Obama a réussi un joli tir à trois points, samedi alors qu'il accompagnait Joe Biden, un des candidats à l'élection présidentielle américaine. La vidéo de son shoot a ensuite fait le tour des réseaux sociaux. La vidéo d'un tir à trois points réussi samedi par Barack Obama, en tenue de ville, alors qu'il accompagnait Joe Biden en campagne pour les Présidentielles US dans l'Etat du Michigan, a enflammé les réseaux sociaux. Dans ce film de quelques secondes, posté initialement par Olivia Raisner, qui fait partie de l'équipe de campagne de Biden, l'ancien président des Etats-Unis s'apprêtait à quitter le gymnase de la petite ville de Flint. Puis il a fait un signe indiquant qu'il voulait qu'on lui envoie un ballon de basket. Il l'a reçu à l'extérieur du terrain, a pris un dribble, s'est calé derrière la ligne à trois points et a shooté. La balle a traversé le filet, tandis qu'ont retenti plusieurs cris d'enthousiasme, dont celui de Joe Biden. « That's what I do ! » (« C'est comme ça que je fais !»), a lancé Obama, en quittant le gymnase, le sourire aux lèvres. Barack Obama « Allez voter et amenez avec vous deux autres personnes. C'est comme mettre un tir à trois points pour la démocratie » Dimanche, à deux jours de l'élection présidentielle américaine, la vidéo avait été vue plus de 10 millions de fois, et a fait réagir plusieurs personnalités, notamment LeBron James, la star des Los Angeles Lakers et de la NBA. Barack Obama a ensuite reposté la vidéo sur son compte Instagram, avec le message : « Allez voter et amenez avec vous deux autres personnes. C'est comme mettre un tir à trois points pour la démocratie ». Passionné de basket depuis l'enfance, Obama a joué dans l'équipe de son lycée, à Hawaï. Il est connu pour disputer un match amical chaque jour d'élection et a invité par le passé des joueurs NBA à la Maison Blanche pour des parties improvisées, lorsqu'il était président. Mais, en 2018, il avait expliqué qu'il ne jouait plus, par crainte des blessures.