La basketteuse américaine Maya Moore annonce sa retraite

Maya Moore avait reçu le trophée de MVP du Mondial 2014 des mains d'Yvan Mainini, alors président de la FIBA. (J. Prévost/L'Équipe)

La double championne olympique et quadruple championne WNBA, Maya Moore, a annoncé lundi la fin de sa carrière de joueuse, qu'elle avait mise entre parenthèses en 2019 pour se consacrer à la cause d'un prisonnier longue durée condamné et incarcéré à tort.

L'un des plus grands noms du basket féminin mondial, l'Américaine Maya Moore (33 ans), a annoncé lundi mettre un terme à sa carrière de joueuse. La double championne olympique (2012, 2016) et quadruple championne WNBA (2011, 2013, 2015, 2017) avec Minnesota Lynx ne jouait plus depuis 2018 mais n'avait jamais officialisé sa retraite sportive.

En 2019, Maya Moore avait décidé de s'engager en faveur d'une réforme de la justice criminelle aux États-Unis. Elle militait alors pour la libération d'un prisonnier d'un pénitencier du Missouri condamné en 1998 à cinquante ans de prison après avoir été reconnu coupable de cambriolage et de meurtre, à l'âge de 16 ans. Le prisonnier, Jeremy Irons, avait été innocenté par ses empreintes digitales et libéré en 2020. Maya Moore s'est depuis mariée avec lui et ils ont mis au monde un enfant ensemble.

Arrière ou ailière athlétique, polyvalente, Maya Moore (1,83 m) a été MVP de la saison régulière WNBA en 2014, mais aussi meilleure joueuse des finales (2013) et six fois All-Star. Elle a également remporté le Championnat du monde avec les États-Unis (2010, 2014), l'Euroligue avec Valence (2012) puis Ekaterinbourg (2018) et le titre NCAA (2009, 2010) avec l'Université de Connecticut, entre autres.