Bastia: Geronimi regrette que les choses soient "allées trop loin"

Invité de Team Duga ce mardi sur RMC, Pierre-Marie Geronimi est revenu sur les graves incidents qui sont survenus dimanche lors de Bastia-Lyon. Le président du club corse concède que les choses sont allées trop loin mais pense que les mesures prises ce mardi sont adéquates.

Deux jours après les graves incidents qui ont conduit à l’interruption du match entre Bastia et Lyon, ce dimanche, Pierre-Marie Geronimi s’est expliqué au micro de Team Duga sur RMC. Le président bastiais a expliqué les mesures prises ce mardi par son club, avec notamment la fermeture de la tribune Est, d’où sont descendus les fauteurs de troubles, et l’interdiction de stade à certains supporters.

A lire aussi >> Bastia réagit aux incidents: une tribune fermée et des supporters interdits de stade 

"Lorsqu’on voit ce genre de scènes, ça ne laisse pas insensible, souffle le dirigeant corse. On voudrait vivre beaucoup de choses sur un terrain de football, sauf ça. Il n’est jamais trop tard pour ce type de mesures. Ce sont des mesures qu’on prend avec responsabilités mais un peu à contrecœur. Au vu de ce qui s’est passé l’autre soir, les choses sont allées trop loin et je pense que ces mesures constituent une réponse adaptée à ces évènements."

>> Team Duga en podcasts

"Il nous est arrivé la même chose en 2014 à Nice"

Après plusieurs précédents cette saison dans les tribunes de Furiani (coup donné à Lucas, cris de signe à l’encontre de Mario Balotelli), le Sporting n’aurait-il pas dû prendre ces mesures avant? "On ne peut pas vivre avec des regrets, répond Geronimi. Il est évident que ce qui s’est passé est grave, et on est bien placé pour le savoir. Je tiens...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages