Bastia-OL: Quillot regrette que la FFF n’ait pas sanctionné Ciccolini

Didier Quillot, le directeur général exécutif de la Ligue (LFP), était l'invité de Team Duga sur RMC au lendemain des incidents lors de Bastia-OL. Il a déploré que la FFF, via le conseil national de l'éthique, n'ait pas sanctionné François Ciccolini pour ses propos après le match aller.

Il avait réagi en exclusivité sur RMC dimanche soir, quelques heures après les incidents survenus en marge du match de la 33e journée de Ligue 1, Bastia-OL. Didier Quillot, le directeur général exécutif de la Ligue (LFP), a de nouveau fait part de sa stupéfaction dans l’émission Team Duga ce lundi. L’homme fort de l’institution a notamment regretté que les propos de François Ciccolini, ex-entraîneur de Bastia, n’aient pas été sanctionnés.

"Quand il faudra venir à Bastia, il ne faudra pas avoir la grippe, ni la gastro. Parce que cela va se régler comme d'habitude, comme des hommes, comme des Corses et voilà", avait lancé celui qui était alors l'entraîneur de Bastia le 5 novembre dernier.

Quillot: "Je regrette que la commission d’éthique n’ait pas sanctionné Ciccolini"

"François Ciccolini s’est exprimé pendant une conférence de presse et la Ligue (LFP) n’a pas le pouvoir de sanctionner des propos tenus dans ce cadre. Je regrette par contre que la commission d’éthique n’ait pas décider de sanctionner (le Conseil national de l'éthique, qui dépend de la FFF, ndlr). La Ligue prendra ses responsabilités via la commission de la discipline", a ainsi expliqué Didier Quillot. Tout en espérant que "des interdictions de stade soient prononcées pour ces gens-là (les supporters coupables de violences, ndlr)."

A lire aussi >> Bastia-OL: que risque le club corse après les...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages