Bastianini domine les essais 2 du Grand Prix de France, Zarco 4e, Quartararo 6e

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Longtemps hors du coup, Enea Bastianini a surpris tout le monde en réalisant le meilleur temps de la deuxième séance d'essais libres au Mans. Johann Zarco a bien fini, dépassant même Fabio Quartararo.

Dans une deuxième séance qui a vu de nombreux pilotes aller à terre (Mir, Bezzecchi, Marini...), Enea Bastianini a réussi à tenir sur ses roues pour aller cueillir la première place des essais 2 du Grand Prix de France, ce vendredi après-midi au Mans. Le pilote italien de Gresini n'était pas dans son assiette durant la matinée (12e), mais il a fini en boulet de canon pour boucler un tour en 1'31''148.

lire aussi

Pol Espargaro meilleur temps des essais 1 du Grand Prix de France, Quartararo 4e

Pour quatre centièmes, Bastianini s'est en même temps emparé du record de la piste qui appartenait à Johann Zarco. Et pour respecter le thème de la journée, il a ensuite chuté quelques secondes plus tard.

Miller 11e, Marquez 15e

Après avoir amélioré son temps des essais 1, Fabio Quartararo est longtemps resté aux avant-postes, mais il n'est pas parvenu à aller plus loin en fin de séance. Le champion du monde a rétrogradé à la 6e place, à 0''492 de Bastianini, laissant la place de premier Français à Johann Zarco.

Le pilote Pramac s'est classé 4e (à 0''360), récupérant sans problème de sa sortie de route dans la chicane qui l'a conduit à foncer tout droit dans les graviers. Devant lui, Aleix Espargaro (Aprilia, à 0''202) et Alex Rins (Suzuki, à 0''297) ont fini en 2e et 3e position.

Pour le moment, Jack Miller (11e), vainqueur du GP de France l'an dernier, et Marc Marquez (15e) ne sont pas qualifiés pour la Q2 de samedi.

lire aussi

Le classement du MotoGP

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles