Le Bayern Munich s'impose sans trembler à Bielefeld et file vers le titre de champion

·3 min de lecture

Sérieux et appliqué, le Bayern a fait plier l'Arminia Bielefeld (3-0) en Bundesliga. Les Munichois reprennent 9 points d'avance sur Dortmund à quatre journées de la fin.

Le match : 3-0

/

Quatre jours après son élimination de la Ligue des champions en quarts de finale contre Villarreal, le Bayern Munich s'est remis la tête à l'endroit sur la pelouse de l'Arminia Bielefeld (3-0). Les Bavarois ne sont plus qu'à une victoire du titre, maigre lot de consolation d'une saison qui restera malgré tout mitigée.

voir aussi

/

Le film d'Arminia Bielefeld - Bayern Munich

Après la démonstration de Dortmund samedi contre Wolfsburg (6-1), les Munichois, avec ses Français Pavard, Upamecano et Kouassi titulaires, avaient à coeur de s'éviter une fin de saison sous tension alors que se profile le Klassiker face au Borussia la semaine prochaine. Manuel Neuer n'a presque rien eu à faire et quand il a dû s'employer, il l'a bien fait notamment dans le temps additionnel de la première mi-temps sur la tête à bout portant de Prietl (45e+6). Un arrêt doublement décisif car il a permis au Bayern de conserver un avantage obtenu rapidement grâce à un but contre son camp de Laursen (11e), accordé après intervention du VAR (voir par ailleurs). Surtout, deux minutes après cet arrêt sur la ligne, Serge Gnabry a inscrit le but du break sur une remise de Davies. Un but d'abord refusé puis validé.

L'Arminia a bien tenté d'exploiter la profondeur laissée par la défense 100 % française du Bayern mais le but d'Okugawa qui s'est joué de Kouassi et Neuer a été justement refusé pour un hors-jeu (43e). Trop brouillon et diminué par les blessures, Bielefeld n'a plus jamais vraiment inquiété l'arrière-garde munichoise. Le score aurait dû être plus lourd sans un grand Stefan Ortega Moreno, le portier de l'Arminia, auteur de plusieurs parades face à Lewandowski (9e), Goretzka (18e) et Musiala (76e). Le jeune espoir allemand de 19 ans a finalement été récompensé de sa bonne entrée à la 85e minute reprenant victorieusement un centre de Robert Lewandowski.

lire aussi

/

Le classement de Bundesliga

Le fait : le VAR décisif

/

On commence à s'habituer à ces quelques minutes de latence où le VAR peut faire chavirer les émotions des supporters de la joie à la tristesse et inversement. Les fans munichois ont expérimenté cet ascenseur émotionnel deux fois ce dimanche. D'abord sur un but contre son camp de Laursen, aux prises avec Robert Lewandowski (11e). Le VAR a corrigé le juge de touche qui avait signalé le Polonais hors-jeu. Dans le temps additionnel de la première mi-temps, l'arbitrage vidéo est une nouvelle fois intervenu pour valider le but de Serge Gnabry (45e+8) étonnamment jugé hors-jeu sur la passe aérienne de Kimmich.

89

/

Avec ces 3 nouveaux buts, le Bayern a désormais fait trembler les filets à 89 reprises cette saison en Championnat. Soit 13 fois de plus que Dortmund (76).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles