Bayonne reste invaincu à domicile après son succès sur Toulon en Top 14

L'ouvreur international Camille Lopez, auteur d'un drop phénoménal, a été l'un des artisans du succès bayonnais face à Toulon, le 31 décembre 2022. (R. Perrocheau/L'Équipe)

Victoire de l'Aviron Bayonnais (23-18) à Jean-Dauger devant Toulon ce samedi. Le RCT récupère néanmoins un bonus défensif lors de la 14e journée du Championnat.

Le film : 23-18Avec ce 7e succès à domicile décroché ce samedi après-midi face à Toulon, à l'occasion de la 14e journée de Top 14, les Bayonnais demeurent invaincus devant leur bouillant public. Ils montent même provisoirement de la 6e à la 3e place au classement. Ascension remarquable pour un promu, boosté par son ouvreur international Camille Lopez, auteur d'un 100 % (4/4) devant les poteaux et d'un drop-goal faramineux en début de seconde période pour distancer des Toulonnais toujours aussi brouillons et empruntés.

Pourtant, ce sont ces mêmes Toulonnais qui attaquèrent cette rencontre sans retenue au point de mener rapidement (0-13) avec un essai en contre de Duncan Paia'Aua (10e) et deux buts de l'international gallois Dan Biggar (3e, 16e). Désorganisés, maladroits, les Bayonnais subissaient en infériorité numérique (22e, Pascal Cotet pour fautes répétées), mis à part en mêlée, leur point fort, avant de réagir et d'acculer Toulon devant sa ligne d'en-but.

lire aussi : Le film de Bayonne-Toulon

Entre la 29e et la 36e, les Bayonnais multiplièrent les assauts et les mêlées (5) tandis que le RCT se retrouvait à 13 (cartons jaunes contre Brian Alainu'Uese à la 31e puis Dany Priso à la 35e). Après s'être arc-bouté face aux coups de boutoirs basques, il céda néanmoins en bout de ligne, débordé par Sireli Maqala (40e) après un « cinq contre un » gâché par l'arrière Martin Bogado...

Après avoir recollé au score (7-13) à la pause, les Basques redoublèrent d'intensité et d'initiatives, concrétisées par Facundo Bosch (45e) au soutien d'une percée de Guillaume Rouet et d'un drop plein d'à-propos de Camille Lopez (50e) qui propulsait l'Aviron à 17-13. Le chassé-croisé se poursuivait avec un doublé de Paia'Aua (51e, 17-18), deux buts de Lopez (62e, 72e, 23-18) et une ultime pénaltouche (80e) a proximité de l'en-but basque, gâchée par un lancer mal ajusté de Christopher Tolofua, à la limite de la faute professionnelle.

Le fait : les Toulonnais punis par l'indisciplineAvec 15 pénalités encaissées, les Toulonnais se sont tiré une balle dans le pied. Dominateurs pendant le premier quart d'heure, ils perdirent petit à petit leur élan et permirent ainsi à leur adversaire de multiplier les pénaltouches en première période et les buts de pénalité en seconde pour finir par être distancés.

lire aussi : Calendrier et résultats de la 14e journée de Top 14