Belgique - Italie : Un Lukaku des grands soirs pour aller en demi !

·1 min de lecture

Auteur d’un Euro franchement réussi, Romelu Lukaku doit désormais répondre aux critiques l’accusant de se défiler dans les grands matchs à élimination directe. La rédaction du 10sport en prend les paris. Ça sera pour ce vendredi !

Pour de nombreux observateurs, Belgique-Italie s’apparente comme une finale avant la lettre. Elle oppose les deux équipes les plus régulières depuis le début de la compétition, et deux des rares favoris à avoir tenu leur rang. Si du côté de la Squadra Azzura, le collectif assure de bons résultats, les Diables Rouges se reposent surtout sur deux éléments clés pour garantir leur réussite : Kévin de Bruyne (incertain pour la rencontre) et Romelu Lukaku. A 28 ans, l’ancien grand espoir du football belge confirme enfin les attentes placées en lui depuis son début de carrière. Après une saison remplie avec l’Inter Milan, où il s’offre 30 buts et 11 passes décisives, le natif d’Anvers réalise un début d’Euro de haute volée avec trois réalisations.

Le gros déclic face à l’Italie

En Belgique, les critiques fusent néanmoins à l’encontre de l’ancien attaquant de Manchester United. Pour cause, en trois compétitions internationales, Romelu Lukaku n’a marqué qu’à une seule reprise passée les poules (face aux Etats-Unis en 1/8e de finale en 2014). Une fâcheuse statistique, pour un attaquant habitué à des résultats bien plus flatteurs. Sans doute privé de son meilleur acolyte De Bruyne mais aussi de la star locale Eden Hazard, Romelu Lukaku devra porter sur ses épaules…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles