La belle histoire de la Sampdoria de Mancini et Vialli

·1 min de lecture

La salle de presse est agitée. La Sampdoria de Gênes a une annonce importante à faire aux journalistes, ce jour de juillet 1979. Le club, qui végète en deuxième division depuis deux saisons, est racheté par Paolo Mantovani. Arrivé à Gênes en 1955, l'année de ses vingt-cinq ans, Mantovani le Romain a fait fortune dans le pétrole et connaît déjà le club pour en avoir été l'éphémère attaché de presse quelques années plus tôt. Crâne dégarni, costume impeccable et cigarette à la lèvre, le nouveau président s'assoit devant les microphones avec des airs de lord anglais : "Je ne vous promets rien, mais je vous dis une chose : préparez vos passeports. Nous reviendrons en Serie A, et nous irons en Coupe d'Europe." Dans l'assistance, des rires étouffés concluent la bravade. Pourtant, Paolo Mantovani est tout ce qu'il y a de plus sérieux. Intelligent, riche, charmeur, il se met immédiatement au travail. Sa recette pour parvenir à ses fins…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles