Ben Arfa et le PSG fixés ce lundi dans le litige qui les oppose

Hatem Ben Arfa sera fixé ce lundi. Le conseil des prud’hommes doit en effet rendre sa décision dans la litige qui oppose le meneur de jeu au PSG. L’international français, au chômage depuis son départ de Rennes l’été dernier, poursuit le club parisien pour l’avoir mis à l’écart de la dernière de ses deux saisons dans la capitale (2017-2018). Il réclame près de 8 millions d’euros (7,7 précisément) à son ancien employeur pour des primes (individuelles et collectives) auxquelles il n’a pas pu prétendre en raison de sa situation. 

L'affaire pourrait encore durer

Les deux parties avaient échoué à trouver un terrain d’entente lors d’une audience le 16 octobre. Cela avait suite à un premier échec de conciliation en avril. L’affaire pourrait durer si une majorité ne se dégage pas des conseillers prud’hommes du bureau de jugement. Elle sera alors réexaminée à une autre date. Le joueur n’avait pas joué une seule rencontre entre avril 2017 et la fin de son contrat à l’été 2018. 

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"Tu vas céder, tu vas péter les plombs"

Lors de l’audience publique du 16 octobre, Ben Arfa avait pris la parole pour évoquer sa situation. "Tous les joueurs étaient surpris que je ne joue pas, y compris Neymar, parce que j'étais très performant à l'entraînement, avait-il déclaré. On m'a dit: 'tu vas céder, tu vas péter les plombs', mais je n'ai pas peur de l'adversité. Je suis resté parce que j'étais convaincu que j'allais jouer."...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi