Ben Yedder jette le trouble lors de Nice-Monaco en Ligue 1

Resté sur banc dimanche soir, le capitaine de l'AS Monaco Wissam Ben Yedder a créé le doute en rentrant aux vestiaires après avoir ôté son maillot, à la 78e minute. Avant de revenir s'asseoir au bord du terrain.

Wissam Ben Yedder (32 ans) attendait avec impatience cette 6e journée et son retour à l'Allianz Riviera. C'est sur ce gazon béni, pour lui, qu'il avait lancé sa saison, l'an dernier. À ce même stade de la compétition, il avait inscrit son premier but en Ligue 1 (2-2, le 19 septembre 2022). Le premier d'une longue série (32 buts en 52 matches, toutes compétitions confondues).

La déception du capitaine de l'AS Monaco a dès lors été grande en découvrant qu'il débuterait sur le banc, pour la deuxième fois de la saison. Sa contrariété s'est transformée en « mal au ventre », selon l'intéressé, à la 78e minute, soit neuf minutes après que Breel Embolo, qui lui a été préféré à la pointe du 3-4-3, a marqué le but de la victoire sur le premier tir cadré de l'ASM.

lire aussi

Les notes de Nice-Monaco : Pépé invisible, Embolo entreprenant

Ben Yedder s'attendait sans doute à rentrer. Au lieu de cela, il a ôté son maillot, l'a posé sur le banc, et il est retourné au vestiaire. Puis, il est revenu au bord du terrain, un sous-maillot sur le dos, le sien dans la main droite. Au coup de sifflet final, l'international français (19 sélections et trois buts) a enfilé de nouveau sa chasuble verte de remplaçant pour pénétrer, enfin, sur le terrain. Là, il a échangé des mots avec Clement. Qui a filé féliciter Embolo et ses autres joueurs. Tous, sont ensuite allés fêter leur succès avec leurs supporters nichés dans le parcage visiteurs.

Que s'est-il réellement passé ? « Je ne sais pas, a avoué Clément, au micro de Prime Vidéo. Mon staff m'a dit qu'il était allé aux toilettes ». Voilà pour la version officielle. Cette séquence montrant son capitaine déclassé s'y rendant, après avoir enlevé son maillot, interpelle tout de même.

voir aussi

Philippe Clement donne sa version sur le geste de Ben Yedder

Surtout lorsque l'on sait que Ben Yedder est un joueur aussi collectif que de caractère. Ce qu'Axel Disasi, porteur du brassard à sa place, dimanche, a confirmé, toujours au micro de Prime Vidéo, en édulcorant moins ses mots : « C'est un compétiteur. Qu'il soit frustré, c'est normal. Il voulait aider l'équipe. Mais il n'y a aucun problème avec Wissam, qui est une superbe personne. C'est l'un des plus expérimentés du vestiaire. Donc, il ne fera jamais rien qui peut lui nuire ». L'empressement avec lequel tous les Monégasques, lui y compris, se sont employés à déminer une affaire qui n'en serait pas une, le confirme.