#BenArfa : Fou rire de la Twittosphère après sa vidéo parue sur Facebook

Julien Pallucci

Après s'être mis en scène dans une vidéo où il exprime sur sa situation au Paris Saint-Germain, Hatem Ben Arfa a déclenché énormément de réactions sur Twitter.

Fraîchement débarqué au Paris Saint-Germain l'été dernier dans la capitale après une saison exceptionnelle avec l'OGC Nice , Hatem Ben Arfa ne pensait sans doute pas se retrouver sur le banc du quadruple champion de France en titre toute la saison, et encore moins avec le rôle de doublure officielle - comprenez donc peu utilisée - d' Edinson Cavani au poste d'avant-centre. 



Certes, l'international français  a tout de  même participé à 31 rencontres toutes compétitions confondues cette saison, pour seulement deux buts et une  passe décisive, mais il  n'a joué que 1 053 minutes (sur 2 790 possibles).

Forcément, avec seulement neuf titularisations, toutes compétitions confondues là-encore, difficile de faire mieux.  Pourtant, et il ne pourra pas lui être reproché de ne pas avoir su garder le sourire malgré son sort, attendant patiemment son heure, sans faire de vagues dans la presse. 


Malgré tout, l'ancien de l'Olympique lyonnais a beau faire le dos rond, il n'a toujours pas réussi à convaincre Unai Emery, qui l'avait d'ailleurs écarté plusieurs semaines en début de saison. Mais cette fois-ci, l'ailier tricolore semble avoir atteint un point de non retour, et l'a fait savoir.

Libérer sa conscience


Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, Hatem Ben Arfa a en effet franchi le pas, en s'exprimant de manière très réfléchie, lucide et sereine sur sa situation au PSG. Comme il l'avait finalement annoncé la veille, sur son compte Instagram, à savoir sans filtre et sans tabou. Accoudé à la rambarde d'un pont, qui surplombe un canal, la mise en scène paraît toutefois surprenante. Visiblement pensif, le gaucher fixe l'eau, plutôt pensif.

Et comme bien souvent, ce témoignage qui devait s'annoncer solennel, n'a pas tardé à faire réagir "Internet", avec en tête d'affiche la plateforme Twitter, devenue au fil des années "THE place to be" en ce qui concerne les détournements de toute sorte. Et vous vous en doutez bien, le joueur parisien n'a pas échappé à ce traitement de faveur. Compilation.

​​

​​

​​

​​

​​

​​

​​

​​

​​

​​

​​

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages