Benjamin Bonzi, éliminé au premier tour à Cincinnati : « Digérer ce début de tournée »

Benjamin Bonzi, éliminé au premier tour à Cincinnati : « Digérer ce début de tournée »

Battu au tie-break du troisième set par John Isner, lundi à Cincinnati, Benjamin Bonzi (26 ans, 48e mondial), sélectionné en équipe de France de Coupe Davis, n'a pas encore gagné depuis le début de la tournée nord-américaine.

« Ressortez-vous de ce match avec la même frustration qu'à Newport il y a un mois (défaite 7-6, 6-7, 7-6) ?

C'est sensiblement pareil qu'à Newport, on est un peu sur le même scénario. Peut-être que je dois prendre le premier, je ne le fais pas et après on connaît les tie-breaks. C'est le jeu. Il m'a peut-être manqué un peu de service dans les tie-breaks, des points un peu plus faciles par moments. Il ne manque pas grand-chose. Il a peut-être un peu de réussite, surtout au début du tie-break du troisième où il fait deux coups droits tranchés qui accrochent la ligne. Derrière, il fait une volée réflexe énorme, ça fait 3-0. Je commence le tie-break avec du retard et ça devient dur, même si le contenu des points n'est pas mauvais.

lire aussi

Bonzi éliminé par Isner à Cincinnati

La double faute à 4-5, dans le tie-break du troisième set, vous la commettez parce que c'est Isner en face et que vous savez que vous n'avez pas droit à l'erreur sur votre engagement ?
Je ne sais pas. Je sais qu'il va y aller sur la deuxième balle, qu'il va taper fort au centre et qu'il va monter... J'essaie de l'accélérer, comme toutes mes deuxièmes depuis un bon moment dans le match. C'est celle-là qui sort. Pourquoi, je n'en sais rien. Peut-être que je la tape un peu trop par en dessous ou que j'ai lancé un peu trop bas. C'est dur de savoir.

« Ma sélection en Coupe Davis ? Je suis très content. C'est quelque chose qui me tient à coeur. J'ai vécu une super expérience à Pau, ça va être génial de retrouver l'équipe »

Parvenez-vous à prendre du plaisir face à un tel serveur ?
À Newport, j'avais pris beaucoup de plaisir à le retourner. Je m'étais amusé sur le court. Là, un peu moins. Je trouve que son service est même plus efficace là que sur gazon. C'est dur de trouver du liant. Il met de l'énergie sur ses jeux de service. Au retour, s'il perd le premier voire le deuxième point, il ne joue plus. Au troisième set, il ne se passe plus grand-chose sur mes engagements, mais il est toujours là pour envoyer ses grosses premières. Parfois je suis dessus, je les touche, j'arrive à le faire jouer, mais ce n'est pas évident d'avoir une qualité de retour permanente. C'est ce qui fait sa force.

lire aussi

Le tableau hommes à Cincinnati

La bonne nouvelle du jour, c'est votre sélection en équipe de France de Coupe Davis. Que ressentez-vous ?
J'étais super content d'être pris. C'est plus dur avec le match aujourd'hui (lundi) de voir cet aspect-là, mais bien sûr je suis très content. C'est quelque chose qui me tient à coeur. J'ai vécu une super expérience à Pau, ça va être génial de retrouver l'équipe. Mais c'est dans un mois, il y a d'autres tournois à jouer d'ici là. Il va falloir digérer ce début de tournée (trois défaites au premier tour à Washington, Montréal et Cincinnati) et essayer de se consacrer à la suite, les deux tournois qui arrivent (Winston Salem et l'US Open). »