Benjamin Bonzi contraint à l'abandon à Metz

Benjamin Bonzi à Hambourg, la semaine dernière, en Coupe Davis. (P. Lahalle/L'Équipe)

Alors qu'il était mené 6-4, 4-1 par le Danois Holger Rune, Benjamin Bonzi, touché au genou gauche, a jeté l'éponge jeudi soir, au 2e tour à Metz.

Il ne reste plus qu'un Français en lice au Moselle Open, Arthur Rinderknech (tombeur jeudi de Nikoloz Basilashvili), à l'orée des quarts de finale. Jeudi soir, Benjamin Bonzi a été contraint à l'abandon, alors qu'il était mené 6-4, 4-1 par le Danois Holger Rune (31e).

lire aussi

Le tableau de Metz

Le numéro quatre français, 61e ATP cette semaine, avait été beaucoup sollicité en Coupe Davis, la semaine dernière, à Hambourg, avec trois matches accrochés et de bonne facture pour l'équipe de France, même s'ils s'étaient soldés par autant de défaites. Une douleur au genou gauche, déjà présente avant son deuxième tour contre Rune, l'a conduit à quitter le court prématurément. Le Danois affrontera le Kazakh Alexander Bublik vendredi, pour une place en demie.

Plus tôt dans la journée, Gilles Simon, qui mettra un terme à sa carrière en fin de saison, avait perdu pour la dernière fois à Metz, contre Lorenzo Sonego (7-6, 6-4) et Grégoire Barrère (167e) avait aussi été battu (6-4, 6-3), par le Suédois Mikael Ymer (100e), déjà vainqueur au tour précédent d'un Français (Adrian Mannarino) et opposé vendredi en quarts de finale à un francophone, Stan Wawrinka.