Benjamin Bonzi dans le dernier carré à Pune

Benjamin Bonzi lors de la Coupe Davis à Hambourg. (Valeria Witters/Witters/Presse Sports)

Vainqueur solide de Filip Krajinovic (7-6 [5], 6-4), le Français Benjamin Bonzi s'est qualifié pour les demi-finales à Pune (Inde) où il affrontera la tête de série n°2 Botic van de Zandschulp.

Après deux premiers tours remportés face à Chun-Hsin Tseng et Emil Ruusuvuori, Benjamin Bonzi a aligné une troisième victoire d'affilée sans perdre un set à Pune (Inde). En dominant (7-6 [5], 6-4) le Serbe Filip Krajinovic (30 ans, 54e mondial), le Français de 26 ans (60e) s'est qualifié pour les demi-finales de son premier tournoi de l'année.

Dans un gros combat du fond du court, Bonzi n'a jamais lâché sa proie malgré un tie-break du premier set mal embarqué (0-3). Solide des deux côtés, il a réussi à faire déjouer son adversaire pour empocher le premier set au prix d'un gros effort physique. « Le plan, c'était de tenir l'échange le plus longtemps possible, reconnut-il au micro du stade, parce que c'est dur de faire des points gagnants sur cette surface. Je n'ai pas cessé de me battre jusqu'à la fin, c'était dur pour nous deux et je suis content de m'en être sorti. »

Dans la seconde manche, Bonzi servit à 5-2 pour le match avant de voir son adversaire effacer un break de retard puis mener 15-30 alors que le Français servait à 5-4. Mais trois points pleins d'autorité lui offrirent une victoire qui le propulsait dans un dernier carré pour la troisième fois de sa carrière après les tournois de Marseille et de Majorque l'an dernier. « Je n'étais pas vraiment détendu avant le match, a-t-il admis. Il y a toujours de la pression quand on joue et il faudra être prêt à en supporter davantage pour la demie. »

lire aussi : Le tableau du tournoi de Pune

Pour une place en finale, la première de sa carrière, Benjamin Bonzi affrontera la tête de série n°2 Botic van de Zandschulp, qui l'avait battu l'an dernier à Winston Salem (7-6, 7-6). « C'est un super joueur, ce sera dur, il est favori, moi l'outsider. Je me plais bien ici, c'est la première fois que je joue à Pune mais j'avais déjà joué à Bangalore et j'aime passer du temps en Inde, dans une belle atmosphère. »