Benoît Paire remporte à l'Open d'Australie sa 1re victoire en simple depuis plus de 3 mois

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Benoît Paire n'a rien lâché pour se hisser au second tour de l'Open d'Australie ce mardi 18 janvier.  (Photo: PATRICK HAMILTON via Getty Images)
Benoît Paire n'a rien lâché pour se hisser au second tour de l'Open d'Australie ce mardi 18 janvier. (Photo: PATRICK HAMILTON via Getty Images)

TENNIS - Benoît Paire aura bataillé. Après 3h38 de jeu, le Français s’est imposé au bout du suspense en cinq sets face au Brésilien Thiago Monteiro (6-4, 3-6, 7-5, 2-6, 7-5) ce mardi 18 janvier au premier tour de l’Open d’Australie. Cela faisait presque quatre mois (depuis le tournoi de Sofia en Bulgarie) qu’il n’avait plus remporté la moindre victoire en simple.

Comme vous pouvez le voir dans l’extrait ci-dessous, celle-ci a donc été très savoureuse pour le 56e mondial. Porté par le public tricolore présent en tribunes, l’Avignonnais a même poussé un cri rageur une fois le match en poche, au moment de saluer le public.

Il faut dire que ces derniers mois ont été un vrai parcours du combattant pour le tennisman français. Une nouvelle fois testé positif au Covid en décembre, il avait confié son mal-être sur ses réseaux sociaux.

Entre polémiques et déprimes, une année 2021 compliquée

“Bonjour je m’appelle Benoît Paire et pour la 250e fois je suis positif au Covid!! Franchement j’en peux plus de votre Covid de merde!!”, avait-il tweeté. “Comment je vais? À cause du Covid, j’ai le nez qui coule, mais à cause de toutes ces quarantaines passées dans une chambre à l’autre bout du monde, je me sens pas très bien dans ma tête”, avait-il ajouté.

“L’année dernière a été difficile et cette année commence de la même façon”, avait-il surenchéri, avant d’interpeller l’ATP, principale instance du tennis masculin. ”Vous défendez comment les joueurs dans mon cas?”.

En 2021, le joueur avait beaucoup fait parler de lui, mais pas de la bonne manière. Défait au premier tour du Masters 1000 de Monte-Carlo en avril, le joueur, atteint psychologiquement par l’absence de public à cause du Covid, avait déclaré n’en avoir “rien à branler”. “Le tennis ne m’apporte plus rien d’heureux. Se retrouver ici c’est d’une tristesse absolue alors que d’habitude c’est le meilleur tournoi du monde... Donc, franchement, rien à foutre”, avait-il livré.

Il s’était aussi fait remarquer quelques mois plus tard lors de sa défaite au premier tour de l’US Open, en cassant sa raquette et en insultant un spectateur. L’ancien protégé de David Guez n’avait d’ailleurs pas pris part aux JO de Tokyo le même été, écarté par la Fédération française de tennis à cause de ses débordements.

Au second tour de l’Open d’Australie, le Français sera opposé au Bulgare Grigor Dimitrov, ancien numéro 3 mondial et demi-finaliste à Melbourne en 2017.

À voir également sur Le HuffPost: Ces journalistes australiens insultent Djokovic se pensant hors antenne

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles