Benzema, pour l'exemple

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le tribunal correctionnel de Versailles a été pour une fois très clair, indiquant que Karim Benzema (qui ne s'est jamais présenté en personne devant la cour) " s'est personnellement impliqué, au prix de subterfuges et de mensonges, pour convaincre son coéquipier de se soumettre au chantage ". Pour les juges, l'infraction de complicité est donc caractérisée, et leur main n'a, semble-t-il, pas tremblé pour frapper lourdement ce personnage public. La suite de l'avis s'avère justement à ce propos plus ambiguë, car elle renvoie à l'image et la moralité de Karim Benzema, en se basant essentiellement sur les écoutes policières. Bref, on lui reproche de n'avoir fait preuve d'" aucune…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles