Bernard Mendy (entraîneur du PSG) : « On reviendra plus forts »

Bernard Mendy. (F. Faugère/L'Équipe)

Même si le PSG, battu par l'OL (0-1), a cédé son titre ce dimanche soir aux Rhodaniennes après une saison rocambolesque, Bernard Mendy, entraîneur principal après la mise à l'écart de Didier Ollé-Nicolle, est convaincu que son équipe peut revenir plus forte la saison prochaine.

« Vous avez bien réagi, mais cela doit quand même être une grande déception d'avoir laissé filer ce titre de championne ?
Une grande déception, oui. Je ne vais pas vous reparler de la saison. Aujourd'hui, le plus important était de montrer un beau visage du Paris Saint-Germain. J'ai dit aux filles que j'étais très fier d'elles car elles ont réalisé un très bon match, un gros match. On a 5 minutes d'inattention et cela nous pénalise. On peut être déçu car l'objectif était que Lyon ne soit pas champion chez nous. C'était la « target » que je leur avais dite. L'important c'est ce qu'on a montré aujourd'hui. Les supporters étaient là, nos familles aussi. On a montré un beau visage par rapport à ce qu'il s'est passé.

lire aussi

Les féminines de l'OL championnes de France après leur victoire sur le PSG

Comment avez-vous géré cette semaine ?
J'ai changé pas mal de choses. Vous avez vu aujourd'hui avec les systèmes de jeu, on avait les profils pour jouer dans ce système. Elles ont répondu présentes. On n'a eu que deux jours pour travailler. Imaginez ce qu'on peut faire en une semaine ou un peu plus. L'aspect mental était très important, le but était de leur redonner de la confiance, d'essayer d'oublier tout ce qu'il s'est passé même si c'était difficile. On a vu qu'elles jouaient plus relâchées. On a posé des problèmes à Lyon. Félicitations à elles, elles ont fait une belle saison. On reviendra plus forts.
Le chant des ultras ne vous a pas échappé...

Je ne sais pas, vous avez entendu quoi ? (Rires)
Ils demandaient que vous restiez à ce poste d'entraîneur principal.

Aujourd'hui, j'ai entendu les chants des ultras. Je ne peux pas parler de ma situation personnelle sachant qu'il y a un coach en place. Il a un contrat. Ce serait inapproprié de ma part de parler de la situation. Mais, vous aurez bientôt des news.

lire aussi

Le film du match PSG - Lyon

Comment avez-vous redonné confiance aux joueuses ?
On a essayé de changer des choses à l'entraînement, en mettant des choses plus simples, revenir aux fondamentaux avec pas mal de vidéos pour leur redonner la confiance qu'elles avaient peut-être perdue. Aussi de la communication. Quand tu es entraîneur-adjoint, tu as plus un rôle de grand frère. Là, j'étais entraîneur numéro 1, mais cela n'avait pas changé. J'étais tout aussi proche d'elles. Elles l'ont redonné sur le terrain, c'était le principal. Il y a eu des choix à faire, il fallait les faire. Ami (Diallo) a fait un gros match, avec tout ce qu'il s'est passé, elle a une force de caractère énorme. Et par rapport à Sara (Däbritz, qui va rejoindre l'OL), je voulais mettre Laurina (Fazer), une titi parisienne, qui est l'avenir du club. J'ai mis Sara dans les tribunes, mais il ne s'agissait pas d'occulter ce qu'elle a fait pendant deux ans. Elle a été énorme avec nous, je ne voulais pas la pénaliser par rapport à tout. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles