Bernard Tapie : à jamais avec toi !


L’OM a réalisé son meilleur match de la saison et a logiquement battu un Toulouse FC dépassé dans tous les domaines (2-0). Cette victoire fait un bien fou au niveau du classement mais elle envoie aussi un signe à l’ancien président de l’OM atteint d’un cancer : bats toi Bernard !

Bernard,

Hier, petit à petit, des rumeurs ont commencé à monter sur les réseaux sociaux et dans les discussions… Toi qui avait l’habitude de faire la Une de la presse, c’est cette fois de manière assez discrète qu’on apprenait peu à peu qu’apparemment tu serais malade, que tu le serais même assez gravement et que les supporters Marseillais allaient te rendre un hommage à la hauteur de ta légende.

Tu ne liras probablement jamais cette lettre mais comme j’ai la chance d’avoir la possibilité d’écrire pour un média, je le fais pour toi et pour les Marseillais qui t’envoient tout le courage nécessaire dans l’épreuve que tu t’apprêtes à vivre.

 

Un peuple derrière toi

Soutien au Boss#Tapie pic.twitter.com/NzNvoNUhZU

— Freddo (@FreddoPau) 24 septembre 2017

Ce peuple, tu as été là pour le faire rêver, pour lui apporter un bonheur qu’il n’oubliera jamais, pour lui offrir des titres à jamais gravés dans la légende. Aujourd’hui ce peuple a envie de te rendre ce que tu lui as donné, ça a commencé ce soir au Stade Vélodrome par de multiples banderoles, de chants et ça se poursuivra dans les messages de soutien et les prières. Tu ne marcheras jamais seul Bernard, tu auras toujours avec toi ces milliers de Marseillais qui ne t’oublieront jamais et qui te pousseront à la guérison.

Avec toi, cela ne se passe jamais “normalement”, c’est toujours dans l’excès, que ce soit positivement ou négativement. Même pour la maladie tu y vas fort, tu aurais pu avoir une grosse infection ou une longue blessure… Non toi direct un cancer… T’es incorrigible mais c’est pour ça que tu es si attachant.

 

Le temps du rêve

Comment évoquer ton nom sans l’OM ? Ce n’est pas possible, ce club est ancré en toi comme tu es ancré dans la mémoire des supporters. Combien d’entre eux ont commencé à aimer l’OM grâce à toi ? Combien d’entre eux ont vécu les meilleurs moments de leur vie de supporter grâce à toi ? Beaucoup.

J’étais trop petit pour connaître toute l’épopée de tes équipes incroyables, je n’ai pas eu la chance de connaître le doublé de 1989 où ton OM, amené par Papin, aura écrasé la concurrence. Je n’ai pas eu la chance de connaître ta fameuse équipe qui échoua en finale de la Ligue des Champions à Bari, équipe que beaucoup considèrent comme la plus grande de l’histoire de notre club. Mais j’ai juste eu la chance de connaître ce qui es mon premier souvenir Olympien : la finale de Munich. Ce soir-là, c’est à la France que tu as offert cette Coupe d’Europe qui nous fuyait depuis des années. Ce soir-là, c’est au peuple Marseillais que tu as offert sa plus grande joie. Une joie que ce peuple n’est pas prêt de retrouver. Il faudrait écrire un livre pour raconter tous ces moments, il faudrait écrire plusieurs tomes pour te remercier et t’honorer.

 

Le temps maussade

La vie est aussi faite de mauvaise période, tu en vis une actuellement comme l’OM en a vécu de nombreuses. Rappelle-toi cette année 2001 où tu reviens au club des années après l’avoir quitté. Les supporters réclament alors ton retour mais beaucoup ont peur de voir s’effondrer le mythe. C’est toujours difficile les retours quand on est une idole, cela peut tout casser, même un statut de légende. Ce n’est pas le cas pour toi, pourtant, allez on va pas se mentir longtemps, ce retour c’était vraiment de la merde hein ? Des dizaines de transferts, des guerres internes et des résultats médiocres qui vont plonger l’OM dans le chaos. Mais t’as toujours aimé cette vie et franchement on t’en a un peu voulu mais c’est vite passé.

Par la suite tu t’es éloigné, c’était le mieux pour toi et pour le club. Parfois, tu apparaissais pour donner ton avis, pour critiquer et pour prendre position. Encore une fois on va pas se mentir, c’était souvent déplacé et purement médiatique. Mais on ne t’en veut pas et surtout on ne va pas te le reprocher aujourd’hui alors que c’est maintenant que tu as le plus besoin de nous.

 

Ne lâche rien Bernard

Tous les joueurs ayant évolué sous tes ordres se souviennent de mémorables gueulantes dont tu avais le secret, c’est à nous désormais de te bouger ! Tu as toujours insufflé à ton groupe l’envie de se battre, l’envie d’en découdre, c’est désormais à nous de te pousser à la guérison ! Fais-toi vite opérer et reviens nous en grande forme pour continuer à donner ton avis sur le club (on a toujours besoin d’avoir ton avis même si tu dis souvent des conneries).

Avec ma petite plume je t’envoie tout modestement toute ma force. J’espère que ça t’aidera. Merci pour tout et surtout merci de t’en sortir !

LinoTreize

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages