Betclic Élite : Dijon élimine Limoges, l'Asvel égalise contre Cholet

Élie Okobo a inscrit 26 points pour l'Asvel. (Baptiste Paquot/L'Équipe)

Vainqueur à Cholet vendredi (82-66), l'Asvel, champion de France en titre, a égalisé dans la série des quarts de finale (1-1). Dijon a battu Limoges (70-68) pour la deuxième fois en trois jours et s'est qualifié pour les demi-finales.

Le champion de France en titre a sauvé provisoirement sa tête et son challenger 2021 en finale est déjà dans le dernier carré de Betclic Élite. Avec 26 points (19 en première mi-temps) et 10 rebonds d'Élie Okobo, l'Asvel, première de la saison régulière, s'est imposée avec autorité (82-66) vendredi à Cholet (8e), qui l'avait surprise mardi à Villeurbanne (74-70). Elle revient ainsi à un partout dans cette série des quarts de finale.

Le tenant jouera sa place en demies dimanche, à domicile, face à l'équipe des Mauges, qui a craqué en deuxième mi-temps, n'inscrivant que vingt points en vingt minutes, alors qu'elle avait pris jusqu'à douze unités d'avance avant la pause (32-20, 13e et 46-41 à la mi-temps).

Mais l'Asvel en difficulté a su hausser son niveau défensif autour de la présence dissuasive dans la raquette des 2,21m de Youssoupha Fall (10 points, 6 rebonds) et essorer l'attaque de Cholet (44 rebonds à 25, 15 prises offensives à 3) qui a perdu de l'énergie en dépit de la chaude ambiance qui régnait à la Meilleraie et du soutien actif de Rudy Gobert, de passage dans la salle où il a effectué son apprentissage avant son départ en NBA.

Chris Jones (18 points, 9 rebonds, 4 passes décisives) est venu au soutien d'Okobo et la combinaison a fait très mal notamment au début du quatrième quart-temps. Un 14-0 a totalement climatisé la Meilleraie et mis l'Asvel à l'abri avant les cinq dernières minutes. Malgré les efforts de la nouvelle pépite de CB, Yoan Makoundou, qui a enchaîné cinq contres en plus de ses dix points, Cholet n'a pu rééditer le coup réalisé mardi à l'Astroballe et devra donc trouver un second souffle dimanche pour espérer l'exploit face à une Asvel désormais prévenue.

Dijon attend le vainqueur de Asvel-Cholet

Dijon est le premier qualifié pour le dernier carré, son troisième d'affilée, après avoir sorti Limoges en deux manches sèches. Vainqueur à domicile au bout d'un combat acharné (70-68), après son net succès (94-70) mardi à Beaublanc, la JDA (5e de la saison régulière), qui avait le même bilan que son adversaire mais pas l'avantage du terrain en cas de match d'appui, a été poussée dans ses retranchements par le CSP.

Encore privés de leur pivot cubain Grismay Paumier, en congé paternité, les Limougeauds ont eu une balle de match (ou de prolongation). Mais le dernier rush vers le cercle de Demonte Harper a buté sur la défense dijonnaise.

C'est une grosse désillusion pour Limoges qui semblait sur une dynamique favorable avant la phase finale. Giflés mardi chez eux, les joueurs du coach italien Massimo Cancellieri ont montré un tout autre visage vendredi. Ils ont mené au maximum de cinq points (47-42, 25e) sur des réussites de Nicolas Lang et CJ Massinburg mais Dijon, même sans rythme (45 % de réussite, 8 sur 26 à trois points), a su répondre et reprendre la main en fin de troisième quart-temps avec ses multiples dangers offensifs (Simon, Holston, Carrington, Kelly).

Les Bourguignons ont eu jusqu'à huit points d'avance dans le quatrième quart-temps mais Nicolas Lang (21 points, 4 sur 7 à trois points) et Massinburg ont relancé les dés dans les dernières minutes (64-64, 38e) avant un tir « ligne de fond » réussi par Rashard Kelly à vingt-quatre secondes de la fin et l'ultime échec d'Harper.

La JDA de David Holston (10 points à 4 sur 11 aux tirs, 7 passes décisives) affrontera le vainqueur d'Asvel-Cholet en demi-finale (au meilleur des cinq manches), à partir de mercredi 1er juin.

lire aussi

Les résultats des play-offs de Betclic Élite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles