Biélorussie: le football continue... mais les stades se vident face au risque

RMC Sport

Seul pays d'Europe à continuer malgré la pandémie de nouveau coronavirus, la Biélorussie est sous le feu des projecteurs étrangers. Certains joueurs s'inquiètent, d'autres veulent en profiter pour briller même si les supporters nationaux boycottent face au risque.

Dans les arènes, il reste des irréductibles. Yahor Khavanski, 26 ans, reconnaît "une petite crainte" mais ne dérogera pas à la tradition dimanche et ira au stade. Il prendra son masque, son écharpe du FK Sloutsk et assistera "en essayant de ne toucher à rien" à la rencontre entre son équipe et le Belshina Bobrouïsk, pour la 6e journée du championnat de Biélorussie.

Joint au téléphone par l'AFP, le jeune homme admet être parmi les derniers: "le stade peut accueillir 2.000 personnes mais au dernier match, il y avait environ 300 personnes. Ils étaient libres de s'installer où ils voulaient pour garder leurs distances". Pas question pour lui de renoncer car il y a "autant de probabilités d'être contaminé dans les transports en commun ou les magasins".

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Le championnat féminin va reprendre

En effet, malgré les recommandations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), dont une délégation a récemment visité le pays, le Bélarus, sous l'impulsion de son autoritaire président Alexandre Loukachenko, se refuse à imposer des mesures de confinement. La Fédération bélarusse de football (BFF) n'a aucune intention d'interrompre ses compétitions, assurant se fier à l'avis...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi