Bianca Andreescu domine Danielle Collins à Madrid

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Une bonne victoire pour Bianca Andreescu. (Oscar J. Barroso/AFP7)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Bianca Andreescu, redescendue au 111e rang mondial s'est montrée expéditive (6-1, 6-1) face à Danielle Collins, finaliste du dernier Open d'Australie, au deuxième tour du WTA 1000 de Madrid.

Redescendue au 111e rang mondial à cause d'une longue absence pour blessure, Bianca Andreescu n'en reste pas moins redoutable. Danielle Collins, tête de série n°6 et finaliste du dernier Open d'Australie, en a fait les frais au deuxième tour du WTA 1000 de Madrid où elle a été balayée en à peine plus d'une heure (6-1, 6-1).

Ce résultat permettra à la Canadienne de réintégrer le top 100 lors de la prochaine publication du classement WTA. Andreescu, sur ce match, s'est montrée particulièrement efficace au service avec 63 % de points gagnés derrière sa deuxième balle.

C'est sa première victoire face à une joueuse du top 10 depuis le 7 septembre 2019 et sa victoire en finale de l'US Open contre Serena Williams, alors 8e mondiale.

Collins n'est pas la seule tête de série à avoir chuté en ce dimanche puisque Garbine Muguruza, tête de série n°7, a sombré face à Anhelina Kalinina (25 ans, 37e). L'Ukrainienne a remporté les sept derniers jeux pour une victoire nette (6-3, 6-0).

lire aussi

Le tableau du WTA 1000 de Madrid

Leylah Fernandez (tête de série n°17) a également quitté le tournoi dès le deuxième tour. La Canadienne, finaliste du dernier US Open, a été battue par Jil Teichmann (24 ans, 35e) en deux sets (6-4, 6-4). Fernandez traverse un petit passage à vide puisqu'elle avait cédé dès le premier tour dans ses deux tournois précédents.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles