Biathlon - CM (F) - Julia Simon, après la 3e place de l'équipe de France en relais : « J'ai eu de l'espoir jusqu'à la fin »

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

L'équipe de France a terminé à la troisième place du relais féminin à Antholz-Anterselva, derrière la Russie et l'Allemagne. Julia Simon (4e relayeuse de l'équipe de France lors du relais à Antholz-Anterselva, 2 pioches, 6e temps de ski de son groupe) : « J'ai tout donné, mais je suis tombée sur meilleure que moi dans ce dernier tour. Ça laisse un peu de frustration, parce que j'aurai bien aimé pouvoir ressortir un petit peu proche au tir et pouvoir jouer un peu plus. Mais ça reste une très belle course. Je suis très contente, j'ai fait des tirs plutôt bien construits. À tête reposée, il n'y a pas de regret à avoir. J'ai eu de l'espoir jusqu'à la fin, j'ai lâché mon effort juste derrière le pas de tir, mais elles étaient vraiment costaudes devant. » Justine Braisaz-Bouchet (3e relayeuse de l'équipe de France, 4 pioches, 5e temps de ski de son groupe) : « Le biathlon, c'est la vérité d'un jour. La piste de 2 km ici, elle est vraiment très rapide. Il n'y a pas de grosses difficultés. Il faut rester humble, il y a beaucoup de densité aujourd'hui. » lire aussi Les résultats du relais féminin d'Antholz-Anterselva Anaïs Chevalier-Bouchet (2e relayeuse de l'équipe de France, 0 pioche, 4e temps de ski de son groupe) : « On a usé la troisième place. Maintenant, on va essayer d'aller chercher mieux. C'est une troisième place importante parce qu'on est là sur presque tous les relais. Les autres équipes le savent, on ne leur apprend rien. On peut jouer devant. Ça nous conforte dans nos choix. On teste cette composition depuis un petit moment, avec quelques petits changements. Mais, je pense que c'est quelque chose qui marche bien. Partir avec un podium vers les Mondiaux, c'est toujours mieux. » Anaïs Bescond (1re relayeuse de l'équipe de France, 3 pioches, 1 tour de pénalité) : « 50 relais féminins, quelques victoires et pas mal de podiums... On sait que cette équipe de France, elle tient la route, elle tient la baraque. Aujourd'hui, on le montre à tout le monde, ça fait du bien. Moi l'ancienne, et toute l'équipe derrière, on va aux Mondiaux avec des ambitions. » lire aussi Victorieuse à Anterselva, Julia Simon confirme son côté bagarreuse