Biathlon - Dopage - Dopage : la Russie proteste auprès de l'Italie après l'opération visant Loginov

L'Equipe.fr
L’Equipe

Le gouvernement russe a adressé une protestation officielle à l'Italie à la suite de la perquisition le 22 février de l'hôtel où logeait pendant les Mondiaux d'Antholz la délégation russe de biathlon, dont son athlète star, Alexander Loginov. La Russie a officiellement protesté auprès de l'Italie après l'opération de police ayant ciblé le biathlète Alexander Loginov en février pendant les Mondiaux d'Antholz, a annoncé vendredi la porte-parole de la diplomatie russe. En plein coeur des Mondiaux 2020, la police italienne avait perquisitionné l'hôtel qui hébergeait l'équipe russe de biathlon en raison de soupçons de dopage visant le sulfureux Loginov et son entraîneur. Le lendemain de cette opération, Alexander Loginov, 28 ans, avait déclaré forfait pour la dernière course des Championnats du monde, sa Fédération indiquant qu'il n'était pas « en état psychologique » pour participer. « Une note officielle de protestation a été remise à la partie italienne », a déclaré vendredi Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères. Jugeant la perquisition « inadmissible et disproportionnée », la Russie a regretté « l'impact négatif de cet incident sur le développement de la coopération sportive entre nos deux pays », a-t-elle ajouté. La perquisition avait été infructueuse. Alexander Loginov a purgé entre 2014 et 2016 une suspension de deux ans pour dopage à l'EPO et son titre de champion du monde de sprint à Antholz, où il a également remporté la médaille de bronze de la poursuite, avait fait grincer des dents parmi les biathlètes. Martin Fourcade : « Tout le monde connaît mon avis sur Alexander Loginov » Depuis novembre 2015, la Russie est au coeur d'un retentissant scandale de dopage institutionnel qui lui a valu notamment d'être exclue des JO 2018 d'hiver de Pyeongchang, exclusion qui devrait se répéter cet été pour les JO de Tokyo, sous réserve d'une décision du Tribunal arbitral du sport (TAS).

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi