Biathlon - Mondiaux (F) - Frédéric Jean, à propos de la mauvaise performance des Françaises sur le sprint : « Ça fout vraiment les boules »

L'Equipe.fr
L’Equipe

L'entraîneur de l'équipe de France féminine n'a pas apprécié la faillite des Françaises sur le pas de tir, ce vendredi, lors du sprint des Championnats du monde. Sur le plateau de la chaîne L'Équipe, il n'a pas mâché ses mots. Frédéric Jean (entraîneur de l'équipe de France féminine) : « Aujourd'hui (vendredi), c'était Noël toutes les trois minutes car toutes les meilleures ont tourné (sur l'anneau de pénalité). J'ai rarement vu des courses aussi ouvertes que celle-ci. On avait envie d'y croire surtout quand on voit les temps de ski de nos biathlètes. Justine (Braisaz) fait le troisième temps de ski, Célia (Aymonier) le 4e temps, le 11e pour Julia (Simon) et le 15e ou 16e pour Anaïs (Bescond). Il n'y avait même pas besoin de faire le plein, un 9 sur 10 suffisait et elles ne l'ont même pas fait... Marte Roeiseland sacrée au sprint, les Françaises finissent loin Les fautes, aujourd'hui (vendredi), ce ne sont pas des cordons, ce sont des avions. Les balles sont vraiment loin. Avec Franck (Badiou, l'entraîneur du tir), on les a accompagnées à fond dans ce projet, on ne leur a jamais mis de "branlée", pour parler franchement. On a essayé de tout faire pour que ça marche. Quand on voit le niveau qu'elles ont sur les skis, ce qu'elles sont capables de faire à l'entraînement derrière la carabine, eh bien ça fout vraiment les boules de passer à côté aujourd'hui (vendredi). » Braisaz : « Je suis vraiment dégoûtée d'être passée à côté » Bescond : « Tout reste possible pour la poursuite »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi