Biathlon - Mondiaux (H) - Simon Desthieux, vice-champion du monde du sprint : « Je suis ému »

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

En difficulté depuis le début de la saison, Simon Desthieux a fait un retour au premier plan inattendu en décrochant la médaille d'argent du sprint des Mondiaux de Pokljuka, vendredi. Sa première médaille individuelle dans un grand rendez-vous international. Simon Desthieux (vice-champion du monde du sprint à Pokljuka) : « Je suis ému. C'est beaucoup de joie en fait d'arriver à ce que ça marche aujourd'hui. Ça fait tellement longtemps que je cours après ça que ça me fait bizarre. Je ne sais même pas quoi dire. Je suis tellement heureux d'être arrivé à faire ce que je n'ai jamais réussi à faire. On s'investit tellement dans ce sport que forcément, il y a de la frustration. Et quand ça réussit comme aujourd'hui, c'est juste génial. Quand je me suis réveillé ce matin, je me suis dit que c'était une magnifique journée. Je me sentais zen et apaisé. Quelque part, il y avait un côté de moi qui savais que ça allait bien se passer aujourd'hui. Et tout s'est déroulé nickel que ce soit au tir ou sur les skis, comme dans le meilleur des mondes. lire aussi Le classement du sprint hommes des Mondiaux Je suis passé par des tirs construits et posés. C'est ce que je travaille depuis un moment à l'entraînement. Je veux arriver à faire les choses à ma façon. Aujourd'hui, j'ai réussi à faire mon biathlon et ça efface tout ce qui a pu être moins bien jusque-là. On se pose souvent des questions quand on voit que ça ne paye pas. Si on regarde le reste de la saison, il y a eu très peu de courses pleines. Mais aujourd'hui, c'était une course pleine. »