Bien qu'encore battu par Verstappen, Albon est satisfait

Benjamin Vinel
·2 min de lecture

Entre de multiples chronos supprimés (pas moins de huit, dont deux en qualifications) et un tête-à-queue en Q2, en Q1 comme en Q3, et s'il s'est classé devant lors de la deuxième phase, c'est simplement parce qu'il était trop lent pour atteindre le top 10 en pneus mediums et a donc été contraint de chausser les tendres.

Lire aussi :

Verstappen : Le problème en Q2 a "ruiné" mon rythme de qualifs

L'écart est néanmoins un peu moindre qu'à l'accoutumée, et Albon s'en félicite, dans un contexte où le temps presse pour sauver son baquet. "Le tête-à-queue, c'était un peu trop de vibreur sur la chicane. C'est un de ces virages où on paye les conséquences si on les aborde légèrement mal", relate celui qui s'élancera de la sixième place de la grille, Verstappen étant troisième. "Le premier run de Q3 était relativement serré, puis le second, ce n'est pas dans un virage en particulier [que j'ai perdu le temps], c'était çà et là. Franchement, de mon côté, je suis plutôt satisfait. J'en veux évidemment davantage, mais ce n'était pas si mal."

"Ce n'est jamais suffisant, dans la mesure où j'en veux davantage, je veux être plus proche. Mais ce n'est pas un résultat horrible. Je pense qu'il ne sert à rien d'être négatif. Je pense que c'était un pas dans la bonne direction, et les choses s'améliorent. Comme je l'ai dit, nous ne sommes pas à des années-lumière. Il s'agit vraiment de réduire progressivement l'écart et de m'améliorer, c'est l'objectif. Si vous regardez mon tour, j'en suis relativement satisfait. Il n'y avait pas grand-chose de plus à aller chercher. Mais bien sûr, je veux aller plus vite."

Le tête-à-queue de Q2 pourrait toutefois s'avérer particulièrement dommageable quant à la stratégie de course, où le composé medium devrait jouer un rôle majeur. "C'est possible", confirme Albon. "Le medium est certainement le pneu à utiliser en course. Le principal est de savoir à quel point ce pneu est endommagé, car c'est celui que l'on prévoit d'utiliser en course. Nous n'avons pas de mediums neufs, donc nous devons nous assurer que ce pneu est en bon état. Quand je suis parti en tête-à-queue et suis reparti, la sensation était correcte. Il n'y avait pas de vibrations. Mais il faut analyser ça ce soir pour voir si nous pouvons l'utiliser demain."

Propos recueillis par Luke Smith