Quel bilan à la tête de la LFP pour Nathalie Boy de la Tour ?

Apolline Merle
·2 min de lecture

Nathalie Boy de La Tour a été élue le 11 novembre 2016 présidente de la Ligue de football professionnel (LFP). A l’époque, son élection, pourtant remportée avec 94% des voix, a été une surprise. Alors que la LFP est en pleine vacance du pouvoir après la démission de Frédéric Thiriez, président historique après 14 années à sa tête, la Ligue est à la recherche d’un nouveau leader. En parallèle, les "grands" et "petits" clubs professionnels de football se déchirent au sujet de la répartition des droits TV.

Un mandat surprise et des premières

Face au vide laissé par Thiriez, l’ex-sélectionneur des Bleus, Raymond Domenech, se porte candidat mais personne ne semble vraiment convaincu par l’idée. C’est à ce moment-là que le nom de Nathalie Boy de La Tour sort de l’ombre. Par le passé, elle avait déjà refusé plusieurs fois d’en prendre la tête. Cette fois-ci, elle se sentait prête.

Si peu l’attendaient à ce poste, celle qui devient la première femme élue à la tête de la LFP et qui a été la première à siéger au conseil d’administration de la LFP en 2013, parvient très vite à fédérer autour d’elle. "Elle a vraiment fait l’effort d’écouter les besoins...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi