Bilan 2019 - Magnussen, assagi anonyme ?

Fabien Gaillard

Depuis quelques années, parler de Magnussen c'est souvent se remémorer des épisodes de pilotage durs, âpres, parfois bien inutilement au-delà de la limite. Mais pas cette saison, non. Le pilote Haas a été plutôt sage en la matière, ou n'a en tout cas pas montré plus d'agressivité au volant que certains de ses homologues pourtant portés aux nues. En réalité, il ne se sera quasiment jamais fait remarquer, en bien ou en mal, ce qui rend sa saison compliquée à juger.

Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-19

Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-19 <span class="copyright">Joe Portlock / Motorsport Images</span>
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-19 Joe Portlock / Motorsport Images
Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Joe Portlock / Motorsport Images

En course justement, il est étonnant de constater que quand la comparaison a été possible et malgré une fiabilité plus défaillante pour le Français, Grosjean a bien souvent terminé devant Magnussen (8 fois contre 5). Mais, et c'est sans doute là la force du pilote au numéro 20, il a pu mieux profiter des moments forts de la Haas, inscrivant 20 points sur un total de quatre top 10, soit plus des deux tiers du total de l'écurie. En Australie, il termine sixième quand Grosjean est victime d'un problème au stand. En Espagne, la touchette de la fin de course avec son équipier ne porte pas à conséquence pour lui (septième) alors que le #8 manque de glisser hors des points. En Allemagne il finit huitième, sur les talons de Grosjean, alors qu'il était parti six places derrière. En Russie, enfin, il manque l'opportunité d'une meilleure place en ne respectant par les consignes après avoir coupé le premier virage mais ramène tout de même deux unités ; Grosjean, lui, est pris dans un accrochage dont il n'est pas responsable dès le premier tour.

Bilan de Haas en 2019

Bilan de Haas en 2019 <span class="copyright">Motorsport.com</span>
Bilan de Haas en 2019 Motorsport.com

Motorsport.com

À lire aussi