Bilan 2020 - Latifi, le paradoxe Williams

Fabien Gaillard
·2 min de lecture

Ces bilans 2020 sont aussi l'occasion pour vous de noter chaque pilote, grâce au module situé au bas de cet article.

Ce qui saute aux yeux dans la saison de en 2020, c'est qu'elle ressemble beaucoup à 2019, et notamment du côté de ses deux pilotes. À la différence près que la FW43 était moins distancée du reste du peloton que sa devancière, mais engluée dans un dernier tiers de grille duquel il était difficile de s'extirper pour inscrire des points (Alfa Romeo, Haas et Williams ont inscrit 11 points au total contre 86 l'an passé).

<span class="copyright">Motorsport.com</span>
Motorsport.com

Motorsport.com

En course, les choses ont été un peu plus contrastées. Russell a très souvent dominé son équipier mais également eu du mal au départ, et force est de constater que, sur le plan des résultats bruts et pour la seconde saison consécutive, c'est bien l'autre Willliams qui a signé la meilleure performance d'ensemble. Car si le #63 n'avait pas inscrit de point lors de sa course avec Mercedes, une égalité à zéro point aurait donné l'avantage à un Latifi qui a échoué trois fois à la porte du top 10 contre une pour le Britannique. À chaque fois en profitant de courses mouvementées.

Aux Grands Prix d'Autriche et d'Italie, en dépit de Safety Cars resserrant le peloton, il finira tout de même à distance raisonnable des points. Sa vraie chance sera Imola où le contraste avec Russell, qui s'est sorti sous voiture de sécurité alors qu'un top 10 était à sa portée, aurait été particulièrement saisissant. Cependant, il échouera à un peu moins d'une seconde de la dixième place d'.

Reste qu'en dehors de ces considérations, il est clair que Latifi a été nettement dominé dans quasiment tous les compartiments de la performance par son équipier. La deuxième saison de confrontation sera intéressante à suivre car elle va permettre de mesurer si l'écart, énorme actuellement mais se réduisant plutôt, peut se resserrer en qualifications grâce à l'expérience et une plus grande confiance. En course, il faudra également le réduire mais être constant et rester hors des problèmes pourrait suffire à produire d'intéressants résultats, si l'équipe progresse également.