Bilan d'Infantino à la FIFA : Ici, c'est Gianni

Si un romancier se mettait en tête d'écrire la légende noire de la FIFA, l'année 2015 constituerait probablement l'un des pivots narratifs de l'ouvrage. Ballottée par le plus grand scandale de corruption de son histoire à la suite de une longue investigation menée par le FBI, la fédération perdait alors plusieurs hauts responsables de son instance dirigeante. Quelques mois plus tard, la commission d'éthique de l'organisation était obligée de suspendre son propre président, Sepp Blatter, comme le numéro 1 de l'UEFA Michel Platini, pour soupçon de "paiement déloyal" ordonné par le premier en faveur du second. Un bordel monumental, dont émergeait un seul grand vainqueur : Gianni Infantino. Profitant d'un vide politique inédit, celui qui fut de longues années

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com