Bilan d'Infantino à la FIFA : Gianni cash

La première partie du bilan de mandat de Gianni Infantino à la tête de la FIFA est à lire ici

Ce 23 janvier 2015, Sepp Blatter a sans doute comme l'impression de s'être fait subtiliser son portefeuille. Le président de la FIFA vient d'apprendre que trois des sponsors majeurs de l'organisation, Castrol, Continental Tyres et Johnson & Johnson, qui soutenaient la fédération respectivement depuis les Coupes du monde 2006, 2010 et 2014, ne seront pas de l'aventure en 2018 et 2022. De quoi accentuer la fuite des capitaux à laquelle doit faire face la FIFA, alors que cette dernière avait déjà perdu le soutien financier de Sony et Emirates courant 2014. L'organisation, qui croule sous les suspicions relatives au processus véreux d'attribution des Mondiaux en Russie et au Qatar, n'a plus exactement la cote sur les marchés. Six mois plus tard, le scandale de corruption…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com