Les Bleues accrochées in extremis par l'Islande à l'Euro féminin

L'équipe de France, toujours invaincue dans la compétition et déjà qualifiée pour les quarts de finale de l'Euro, a concédé un match nul in extremis contre l'Islande (1-1), ce lundi, pour son dernier match du premier tour.

Le match : 1-1

Déjà qualifiée pour les quarts de finale de l'Euro féminin, l'équipe de France croyait avoir fait le boulot contre l'Islande avant d'être rattrapée au bout du temps additionnel (1-1), ce lundi à Rotherham pour son troisième match du premier tour. Un penalty justifié pour une faute évitable d'Ouleymata Sarr sur corner a permis à Dagny Brynjarsdottir d'égaliser (90e+12). Ce résultat freine un peu les Bleues avant de retrouver samedi les Pays-Bas, tenants du titre, même si elles ont aussi pu travailler, tout en faisant souffler certaines cadres (Cascarino, Geyoro et Périsset), et pensaient avoir ficelé le scénario parfait. À quelques secondes près.

lire aussi

Le film du match

D'entrée, les événements ont tourné à leur avantage, avec l'ouverture du score rapide de Melvine Malard (1e, voir ci-dessous). Face à des Islandaises peu dangereuses dans l'ensemble, malgré une tête sur la transversale de Sveindis Jonsdottir (11e) et une autre de Sara Bjork Gunnarsdottir de peu à côté du cadre (60e), encore sur corner, les Françaises aurait pu s'assurer la victoire bien plus tôt. Mais elles ont touché du bois, à deux reprises, par Sandy Baltimore (55e) et Grace Geyoro (67e), à chaque fois sur des frappes déviées.

Sereines dans les têtes et dans le jeu, les joueuses tricolores ont insisté et pensaient enfin boucler l'affaire par Geyoro en fin de match (87e). Mais la vidéo, sollicitée pour signaler une légère faute de main de la Parisienne, les empêchait à nouveau de se relâcher. L'Islande s'est battue jusqu'au bout et a eu raison, mais n'a pas pu éviter l'élimination, la Belgique l'emportant dans le même temps contre l'Italie (1-0). De leur côté, les Bleues laissent échapper une 17e victoire consécutive, ce qui aurait permis d'égaler leur record historique. Pour mieux rebondir samedi face aux Néerlandaises ?

lire aussi

Groupe D : résultats et classement

La joueuse : Malard au rendez-vous

Préférée à Ouleymata Sarr en pointe, Melvine Malard s'est montrée décisive sur l'un de ses premiers ballons (1e), mais elle ne s'en est pas contentée. Mobile et disponible, l'attaquante de l'OL, devenue la plus jeune buteuse de l'histoire de l'équipe de France dans une grande compétition (22 ans et 20 jours), a aussi beaucoup pesé sur la défense islandaise. Ses partenaires se sont souvent appuyées sur son jeu en pivot. Sa prestation aboutie aurait même pu être récompensée d'un doublé, sans un but refusé par le VAR pour une position de hors-jeu (68e).

0'43''

Le but marqué par Melvine Malard est le plus rapide de la compétition, devant celui de la Finlandaise Linda Sällström contre l'Espagne, également inscrit après moins d'une minute de jeu (0'48"). Lors des douze précédents Euros, seulement deux buts étaient intervenus aussi rapidement.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles