Bleues : pourquoi Tounkara a été préférée à Mbock contre l'Italie

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Corinne Diacre a préféré Aïssatou Tounkara à Griedge Mbock, la partenaire habituelle de Wendie Renard à l'OL en défense centrale, pour l'entrée en lice des Bleues dans l'Euro féminin, contre l'Italie dimanche (21h00). Une décision que Corinne Diacre a longtemps gardé secrète.

Corinne Diacre a fait le choix de séparer la défense centrale lyonnaise Mbock - Renard, vainqueure de la Ligue des champions cette saison, pour le premier match de l'équipe de France à l'Euro féminin, face à l'Italie ce dimanche à Rotherham (21h00). La sélectionneuse de l'équipe de France a choisi d'aligner Aïssatou Tounkara aux côtés de sa capitaine, la préférant à Griedge Mbock.

lire aussi

Contre l'Italie, l'Euro débute enfin pour les Bleues

La présence de la défenseuse de l'Atlético de Madrid dans le onze de départ est une demi-surprise. Capitaine des Bleues quand Wendie Renard n'est pas là, Tounkara a été titularisée quatre fois en sept matches en 2022 et c'était la joueuse de champ la plus utilisée par Corinne Diacre en 2021 (934 minutes).

Mbock a perdu son avance après une longue blessure

Corinne Diacre a maintenu le flou toute la semaine auprès de ses joueuses, avec différentes mises en place, et n'a annoncé sa composition de départ qu'au moment de la causerie, à trois heures du coup d'envoi. Lors de sa prise de parole, la sélectionneuse a expliqué que la compétition allait être longue et que le poste en charnière centrale à côté de Wendie Renard pouvait tourner. Lors de son arrivée au New York Stadium, Mbock est apparue un peu marquée par sa non-titularisation, mais elle a été entourée par toutes ses camarades lors de la reconnaissance du terrain, échangeant notamment avec Tounkara, de qui elle est très proche.

La hiérarchie en défense centrale était très établie chez les Bleues. Mais la blessure de Mbock, de retour en novembre 2021 après plus d'un an d'absence en raison d'une rupture du tendon d'Achille et d'une rechute, a rebattu les cartes. Mbock, déjà 6 Ligues des champions au palmarès, à 27 ans, n'a pas encore tout à fait retrouvé le niveau qu'elle affichait avant sa blessure, celui qui en faisait l'une des toutes meilleures défenseuses du monde, Mais Tounkara sort aussi d'une saison mitigée avec l'Atlético de Madrid, où elle a progressivement perdu sa place, et elle est actuellement sans club. Mais elle a toujours été performante avec l'équipe de France et Diacre apprécie sa mentalité. Tounkara a sensiblement le même profil que Mbock, même si sa relance est un peu moins fiable.

lire aussi

Toute l'actu de l'Euro féminin

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles