Et pour les Bleus, ça change quoi ?

SO FOOT
So Foot

Le 3 mars dernier, Didier Deschamps était un Français comme les autres : un citoyen pas vraiment inquiet concernant l'agenda de son mois de juin, seulement "conscient de la situation en France et en Europe". En repartant d'Amsterdam, où il était venu récupérer la liste des adversaires de l'équipe de France pour la prochaine Ligue des nations (le Portugal, la Croatie et la Suède), le sélectionneur des Bleus était alors certainement reparti se reposer à Cassis, où Deschamps articule son temps simplement : achat des journaux le matin, passage chez le traiteur du coin, parfois un padel au club de la Presqu'île. Puis, tout s'est enchaîné : les championnats nationaux ont été arrêtés, ses joueurs ont été progressivement confinés et le premier entraîneur de France a même vu l'un de ses leaders - Paul Pogba - transformer l'une de ses bougies d'anniversaire en cagnotte pour lutter contre le coronavirus. Objectif : recueillir 30 000 euros et…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com


Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi