Les Bleus épargnés en phase de poules de l'Euro 2023, les Bleues avec les Pays-Bas

Trevor Clévenot, Earvin Ngapeth et l'équipe de France connaissent leurs premiers adversaires à l'Euro 2023. (N. Luttiau/L'Équipe)

Le tirage au sort des groupes de l'Euro 2023 de volley a été effectué mercredi. Chez les hommes, l'équipe de France, éliminée en huitièmes de finale en 2021, aura la Turquie dans un groupe abordable. Les Bleues, quarts de finaliste il y a deux ans, défieront notamment les Pays-Bas au premier tour.

Sortis dès les huitièmes de finale de l'Euro 2021, quelques semaines après leur titre olympique, les Bleus débuteront l'édition 2023 en Israël. Le tirage au sort du Championnat d'Europe (28 août - 16 septembre) a été effectué ce mercredi et a envoyé les hommes du sélectionneur Andrea Giani dans le groupe D. En plus d'Israël, l'équipe de France défiera aussi la Turquie, principal danger pour la première place de la poule, et trois équipes déjà croisées en phase de groupes de l'Euro 2019 : le Portugal, la Roumanie et la Grèce.

Vainqueurs de la Ligue des nations puis quarts de finalistes du Mondial cet été, Earvin Ngapeth et ses coéquipiers visent un deuxième titre de champions d'Europe après la couronne conquise en 2015. L'Italie, sacrée championne du monde, la Pologne et la Slovénie - qui se retrouveront ensemble dans le groupe A - seront les principaux adversaires des Bleus dans la course à l'or.

Les Bleues avec les Pays-Bas dans un groupe abordableQuart de finaliste de l'Euro 2021, une première depuis 2013, l'équipe de France féminine connaît aussi ses adversaires dans sa dernière grande compétition avant les Jeux Olympiques 2024. Les Bleues du sélectionneur Émile Rousseaux défieront notamment les Pays-Bas, quatrièmes en 2021, dans le groupe D qui se déroulera en Estonie. Les Estoniennes, la Finlande, la Slovaquie et l'Espagne seront aussi au menu.

Finalistes en 2021, la Serbie et l'Italie feront office de grandes favorites de l'Euro (15 août - 3 septembre) après avoir été respectivement championne du monde et médaillée de bronze cet été. Une compétition dont les Bleues étaient absentes. L'été avait tout de même été positif avec une première victoire en Ligue européenne.