Les Bleus arrachent une nouvelle victoire contre le Japon et finissent la saison invaincus

Yoram Moefana et les Bleus ont lutté ce samedi. (A. Mounic/L'Équipe)

Au terme d'un match poussif, l'équipe de France, longtemps menée, a fini par renverser le Japon (15-20). Les Bleus, qui n'auront pas perdu de la saison, remportent ainsi leur dixième victoire consécutive.

Le match : 15-20

Comme la semaine dernière, les Bleus ont été bousculés en première période ce samedi matin, au stade Olympique. Mais contrairement au match de samedi dernier, qui s'était soldé par une large victoire (23-42), les Tricolores ont cette fois peiné à refaire leur retard dans le deuxième acte et n'ont pas affiché la même domination.

Pourtant, ils s'étaient idéalement lancés, investissant les 22 mètres japonais dans les dix premières minutes, une domination territoriale concrétisée par Matthis Lebel, trouvé à l'extérieur sur une sautée de Virimi Vakatawa (8e, 7-0). Mais derrière, les partenaires de Charles Ollivon n'ont pas réussi à enchaîner. Certes dominateurs en conquête, les Français, encore beaucoup pénalisés, ont multiplié les fautes de main et livré une prestation brouillonne. Ils ont en outre fait face à une formation japonaise solide, moins joueuse qu'au Toyota Stadium, et qui a davantage alterné.

lire aussi

Le film de Japon-France

Et les Brave Blossoms ont profité de chaque espace laissé par les Bleus. Ryohei Yamanaka a ainsi marqué deux essais (12e et 40e) à l'issue de mouvements rapides qui ont transpercé le rideau français. Les hommes de Fabien Galthié sont ainsi rentrés au vestiaire avec huit points de retard (15-7). Mais ils n'ont dès lors plus encaissé aucun point.

Ils ont donc refait leur retard patiemment. Très patiemment. Maxime Lucu (44e) puis Matthieu Jalibert (61e) ont rapproché leur équipe en passant des pénalités (15-13). Baptiste Couilloud (56e), Max Spring (63e) puis Sekou Macalou (67e) ont tour à tour approché de la ligne d'en-but japonaise. Et c'est Couilloud qui a finalement fait passer les Français devant à la 70e en prenant l'intervalle et filant entre les poteaux après une mêlée dominatrice (15-20). Les dernières minutes de jeu ont été tendues (lire ci-dessous), mais les Tricolores l'ont finalement emporté. Sur le fil.

10

Les Bleus avaient battu la semaine dernière le record de victoire de l'équipe de France. Une série inédite qu'ils ont fait passer à dix succès ce samedi matin. Ils ont battu successivement l'Argentine, la Géorgie, la Nouvelle-Zélande, l'Italie, l'Irlande, l'Écosse, Galles, l'Angleterre et donc, le Japon à deux reprises. Et terminent la saison invaincus.

Le fait : une fin de match à suspense

Le dernier quart d'heure de la rencontre a été riche en rebondissements. Il y a d'abord eu l'essai de Couilloud, qui avait échoué quelques minutes plus tôt au pied des poteaux après avoir joué une pénalité rapidement et qui a cette fois semé les Japonais. Mais sur le renvoi, Spring a commis un en-avant et les Japonais sont revenus dans les 22 tricolores. Derrière une touche, Tevita Tatafu a cru marquer l'essai de la victoire pour les Brave Blossoms. Mais après avoir fait appel à la vidéo, l'arbitre l'a refusé pour un en-avant commis au moment d'aplatir du remplaçant japonais, poussé à la faute par un bon geste défensif de Yoram Moefana.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles