Les Bleus débarquent à Madrid avec ambition pour les Championnats d'Europe

·2 min de lecture

Les Bleus se lancent à l'assaut des Championnats d'Europe individuels ce mardi à Madrid (jusqu'à dimanche). Thom Gicquel et Delphine Delrue en double mixte, et Toma Junior Popov chez les hommes, sont particulièrement attendus.

Le double mixte pour un premier titre ?
Si les Bleus comptent 7 médailles européennes (2 d'argent, 5 de bronze), dont les deux les dernières en 2018 (Anne Tran et Emilie Lefel en argent en double femmes, Brice Leverdez en bronze en simple hommes), ils n'ont jamais remporté de titre. La meilleure chance, cette année encore, repose sur les épaules de Thom Gicquel et Delphine Delrue en double mixte.

Têtes de série n°2, derrière les Britanniques Marcus Ellis et Lauren Smith, vice-champions d'Europe 2021 et quart de finalistes aux Jeux de Tokyo l'été dernier, Gicquel et Delrue visent leur premier podium dans une grande compétition internationale, après leur déception de la saison passée aux Championnats d'Europe (éliminés en quarts par les futurs champions d'Europe russes Alimov-Davletova) et aux JO (éliminés en poules, notamment par Ellis et Smith).

Toma Junior Popov sur sa lancée ?
Il est la deuxième tête d'affiche française à Madrid. Dans la foulée de son deuxième titre consécutif au Masters d'Orléans obtenu au début du mois, sa quatrième victoire sur le circuit mondial, Toma Junior Popov, 23 ans et 28e mondial, pourrait retrouver sur sa route, en quarts de finale, le Danois Hans-Kristian Solberg Vittinghus (n°22), médaillé de bronze l'année dernière.

Il disputera également le double au côté de son frère Christo, avec qui il a remporté le titre de champion de France début février. Derrière Popov, tête de série n°5, Brice Leverdez (tête de série n°6 et dernier Français médaillé européen) et Thomas Rouxel (n°7) peuvent légitimement viser un quart de finale.

Un effet Rivas ?
L'Espagnol Fernando Rivas étrennera chez lui ses nouvelles fonctions de responsable de l'équipe de France senior. Nommé en mars, il accompagnera les Français jusqu'aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris, en 2024. Il aura certainement aussi un oeil du côté de sa protégée Carolina Marin, dont il reste l'un des entraîneurs. L'Espagnole, quintuple championne d'Europe et détentrice du titre depuis 2014 en simple femmes, est de retour à la compétition après dix mois de convalescence (rupture des ligaments d'un genou en juin 2021).

lire aussi
Toute l'actu du badminton

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles