Les Bleus deuxièmes du relais mixte simple derrière la Norvège

Le duo français, composé d'Antonin Guigonnat et Lou Jeanmonnot, a pris dimanche la deuxième place du relais mixte simple de Pokljuka (Slovénie), remporté par la Norvège.

La Norvège encore et toujours. Meilleurs sur la piste et sur le pas de tir (cinq pioches), les intouchables Christiansen et Tandrevold ont survolé, dimanche, la course en s'imposant en 38'54''1 lors du premier relais mixte simple de la saison, en Slovénie. Derrière, les Français ont marqué leur territoire en finissant deuxièmes à 41 secondes.

À Pokljuka, Antonin Guigonnat et Lou Jeanmonnot ont bien géré leur course pour contenir la Suisse (Amy Baserga et Niklas Hartweg) et offrir le quinzième podium de la saison aux Bleus. « C'est une course où il n'y a pas beaucoup de contrôle, c'est de l'engagement et il faut laisser faire les automatismes. Aujourd'hui (dimanche), ça s'est bien passé, a expliqué Antonin Guigonnat au micro de la Chaine L'Équipe. C'est cool parce que c'est une course où ça peut très vite basculer dans la catastrophe (Samuelson a fait trois tours de pénalité et les Suédois ont terminé dixièmes). C'est toujours sympa de monter sur le podium en équipe avec une nouvelle coéquipière. »

lire aussi : La fin de la frustration de Fillon Maillet

Malgré un vent assez fort, les Bleus ont tenu sur le pas de tir (six pioches). Et dans la dernière boucle, Lou Jeanmonnot a su faire la différence sur les skis face au retour de la jeune Suissesse, Amy Baserga (22 ans), pour décrocher son premier podium sur le relais mixte simple. « Sur la poursuite, la Suissesse m'avait bien eue sur la descente. Je savais qu'il fallait que je sois devant sur la montée. J'ai mis tout ce que j'avais sur la dernière bosse et c'est passé, a analysé la Française. Je suis bien contente que ce ne soit pas plus long. »

Heureuse de monter sur le podium et de se frotter avec les meilleures pour prendre de l'expérience, la Tricolore a réussi sa première : « Participer au relais aide vraiment à pouvoir faire des courses individuelles très correctes. Ça apporte de l'expérience. Me battre avec Ingrid (Tandrevold) sur un dernier tour est une chance pour les courses à venir. » Les Bleus ont à peine le temps de savourer. Dimanche après-midi, ils prennent le car pour rejoindre la prochaine étape à Ruhpolding (Allemagne).

lire aussi : Toute l'actualité du biathlon